Intrigue #2.4 - False Idols
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: 
 :: Baronnie Morghun
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
▲ MESSAGES : 201
▲ POINTS D'INFLUENCE : 16
MessageIntrigue #2.4 - False Idols 7/10/2017, 08:53

Prologue





Le soleil brille sur Solfarel, un petit village pittoresque de la campagne aux environs d'Arlen. Sa plaine verdoyante est aujourd'hui balayée par le vent, dans lesquelles les branches des arbres presque nus se balancent mollement en ce mois de H'iaveth. Ce souffle frais n'empêche toutefois pas les habitants du village de s'affairer en tous lieux, et principalement autour de ce qui rend Solfarel si notable : le plus grand chantier entrepris par l'Ordre des Inquisiteurs depuis la construction de la Grande Cathédrale.

Il y a un an, la lande de Solfarel a été choisie pour son cadre et sa position, avec le consentement du baron Morghun, afin d'accueillir ce qui deviendra le Grand Reliquaire, un mausolée où l'Ordre projette d'inhumer ses membres les plus éminents, ainsi que de rassembler sa précieuse collection de reliques et autres artefacts du culte du Dieu unique - et ce, juste à l'extérieur de Solfarel. Béni soit le Seigneur ! car il a apporté à ce petit patelin la promesse de devenir plus que le lieu de vie d'éleveurs et de cultivateurs. Chaque année pour les pèlerinages, des centaines, des milliers de gens viendront visiter le Grand Reliquaire dans l'espoir d'y voir et peut-être d'y toucher les objets sacrés, témoins de leur histoire religieuse et investis du pouvoir que la foi leur prête. Le village deviendra un haut lieu de passage et de commerce, on y vivra une vie différente, tellement plus riche et palpitante !

Mais pour l'heure, l'humeur n'est pas à l'allégresse. En effet, les travaux titanesques ont commencé depuis deux mois, et leur avancement se fait au prix de l'effort de chacun. Pendant que les femmes s'occupent des bêtes et de nourrir les hommes, ceux-ci s'échinent dans une immense fosse qui servira, une fois les fondations posées, à accueillir les murs de la crypte. Telle une pyramide inversée, elle s'enfonce dans le sol en maintes marches de géant et autant d'échelles et d'échafaudages. Profitant du temps clément pour sortir quelques heures de son office au village et superviser lui-même l'affaire, le Haut-Inquisiteur Morwin Garadyl est présent près des lieux.

Tout autour et en dedans , parmi les ouvriers, les pacificateurs veillent en tant que contremaîtres. Discipline est mère d'efficacité : armée comme à l'accoutumée, la milice de l'Ordre n'a pas besoin de lever la main pour intimider, car on sait qu'elle est formée pour abhorrer le désordre et la désobéissance aux préceptes de l'inquisition. Ces hommes en cotte de mailles et robe de bure font circuler les ordres et les hommes, dans une harmonie millimétrée et à une cadence de marathon. Mais le jeu en vaut la chandelle. Rien, pour les travailleurs, n'égale la fierté anticipée d'avoir participé au plus bel ouvrage architectural de ce siècle, second pôle rayonnant de l'ordre le plus puissant du royaume après la Couronne elle-même.

Ou du moins, c'est ce qu'on se répète ici. Car au-delà des abords du village et de son chantier, il se murmure des choses bien différentes. On dit que certains villageois se seraient enfuis, et que ceux-là relatent des histoires sordides de contremaîtres bourreaux, sous les ordre d'un Haut-Inquisiteur qui ne voit rien de mieux sur son chantier que des esclaves à son service. Des deux prêtres qui l'accompagnent et s'occupent de la logistique, on dit qu'ils ont un mépris souverain pour les gens de Solfarel, préférant rire de leurs souffrances que de leur tendre la main, les priver de rations au moindre mot de travers, et les renvoyer au turbin tant que leurs blessures ne les empêchent pas de tenir une pelle ou une pioche.
On dit, d'ailleurs, que Solfarel a été choisi non pas pour ses atouts routiers et paysagers, mais parce qu'il fait partie des derniers villages où l'on ose pratiquer collégialement le Culte des Douze et en transmettre l'hérésie à ses enfants.

Mais peut-être ne sont-ce que des racontars de quelques cultistes haineux souhaitant le discrédit de l'Ordre, de plus en plus véhéments ces derniers temps... ?




RÈGLES


Objectif : introduire votre personnage dans la scène, expliciter sa raison d'être ici et ce qu'il fait. Éventuellement faire connaissance avec les autres personnages joueurs (PJ) ou parler à des personnages non-joueurs (PNJ).
• Ce tour de jeu est obligatoire, et a une limite de déroulement de 3 jours. Le tour suivant sera lancé au plus tard mardi 10 octobre. Si vous souhaitez passer à la suite avant la fin de ce temps imparti, envoyez un MP à Harleen. Si vous ne postez rien ou si je ne reçois aucun MP, l'intervention MJ suivante aura lieu. Si vous sautez deux tours, le RP est annulé.
• Ce tour est une présentation, évitez de trop faire agir les PNJ pour l'instant. Pour toute question, envoyez un MP à Harleen.
• En tant qu'event, ce RP a vocation à être rapide. Vos posts devront faire environ 500 mots maximum (bien que cela n'engage pas de pénalité de faire plus, tâchez de privilégier l'action, de provoquer l'avancement de la quête).
• Durant la quête, des dés seront utilisés lors de certaines interventions du MJ pour des événements impliquant les PNJ ou vos personnages. En vous inscrivant, vous vous êtes engagés à respecter les conséquences du hasard... Suspense !
Si vous avez un imprévu et devez vous absenter quel que soit le délai, prévenez Harleen par MP. Vous pourrez reprendre le cours du jeu lors de votre retour. Toutefois, le RP se déroulera sans vous afin de ne pas bloquer les autres participants.
• Vos posts vous rapportent plus de points d'influence (PI) que d'habitude, profitez-en ! Vous recevrez également des récompenses à la fin de la quête, différentes selon la manière dont elle se déroulera.
Amusez-vous !


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
▲ DANS MA SACOCHE:
▲ CAPACITES:
▲ DISPONIBILITE RP:
Voir le profil de l'utilisateur http://thesongofravens.forumactif.org/t304-shara-morghun-she-s-brave-and-fearless http://thesongofravens.forumactif.org/t300-shara-l-armure-entre-
▲ MESSAGES : 80
▲ POINTS D'INFLUENCE : 143
▲ ÂGE : 42 ans
▲ RACE : Humaine
▲ STATUT SOCIAL : Noble
▲ LIEU : Gresse la plupart du temps, Orytte et parfois la Cour
▲ METIER OU OCCUPATION : Baronne
▲ ALLEGEANCE : La Couronne
▲ AVATAR & CREDITS : Lena Headey (Mina-Ligeia)
MessageRe: Intrigue #2.4 - False Idols 7/10/2017, 14:23
L’un de ses intendants était venu lui faire part de désagréables rumeurs sur le chantier de Solfarel. Le style de choses que l’on ne pouvait tolérer sur des terres qui aspiraient à la prospérité, au bonheur et à la tranquillité de ses habitants.
Le chantier d’ailleurs était censé aller dans ce sens, en plus de faire honneur à l’Ordre. Pérégrinations, artisans et commercants s’installeraient, apporteraient richesse à une ville modeste, et c’était cette idée qui avait plu aux barons Morghun. Ils s’y laissaient peu voir toutefois sur le chantier, ayant d'autres obligations. Néanmoins il fut impossible dans de telles conditions d’éviter de se rendre là-bas. Ce fut Shara qui s’y rendit.
Elle décida d’y aller elle-même et non d’utiliser un intermédiaire, afin de faire lumière sur cette histoire, et motiva sa fille, alors présente dans la maison, de l'accompagner. Ainsi elle verrait la facon dont sa mère gérait la baronnie. Puis la dame partit se changer pour une tenue plus adaptée qui lui permettrait de mieux monter.
Elles galopèrent jusqu’à Solfarel, accompagnée de la garde personnelle de la baronne. Il s’agissait d’un petit groupe de cavaliers qui la suivait souvent dans ses déplacements. A sa selle, accrochée dans un fourreau richement décorée, la dame y avait son arme. Shara estimait que sur ses terres, elle avait plus que le droit d’être armée, et elle ne s’en privait pas.
A peine arrivée demanda-t-elle à être menée devant le Haut-Inquisiteur, exigence qui lui fut accordée sans une seule protestation. Un valet de l’Ordre les mena vers la tente de l’homme, une grande et magnifique habitation un peu à l’écart du reste. Ils traversèrent à cheval le chantier, passant entre les travailleurs qui saluaient la baronne à son passage. Shara répondait à son tour, cherchant à voir dans leurs yeux la moindre once de souffrance qui pourrait lui donner des indices sur ce qui se passait ici. Mais elle n’apercut rien. Ce qui ne voulait rien dire. Elle ne voulait néanmoins pas accuser à tort, et ce bien qu’elle soit parfaitement au courant des méthodes révoltantes de l’Ordre.
« Votre Altesse, quel plaisir de vous voir par ici, et quel honneur de voir que notre Seigneur a su enfin vous mener vers les prémices de son ouvrage. »
Le Haut-Inquisiteur était sorti de sa tente et venait l'accueillir. La baronne se fendit d’un sourire bienveillant, n’ayant pas manqué de relever la pique. L’on ne vous a pas beaucoup vue sur le chantier dame Morghun ? Vous seriez-vous perdue ? Pensez-vous qu’il soit très judicieux de faire attendre le Tout-Puissant ?
Sans se départir de son air avenant, Shara avait mis pied à terre, et s’était approchée du Haut-Inquisiteur, saluant respectueusement l'homme qui s'était incliné face à elle.
« Je n’oserais point venir vous déranger sur votre domaine Haut-Inquisiteur. Quelle maigre contribution pourrais-je fournir en comparaison de la vôtre ?
- Ne vous sous-estimez pas Votre Altesse, le peuple aime à voir ses dirigeants louer les œuvres de la foi.
- Alors me voilà rassurée, je ne manquerais pas de venir plus souvent. »
Une entrée en matière qui ne laissait pas beaucoup de manœuvres, où l’on lui reprochait sans détour son absence, mais Shara avait envie d’arrondir les angles et d’éviter que cette absurde discussion ne se poursuive.
« Je suis d’ailleurs ici pour vous faire part de mes inquiétudes. Sont parvenues à mes oreilles de terribles rumeurs, qui disent que sur votre chantier, des hommes seraient traités de bien fort mauvaise manière, privés de soins et de nourriture, forcés à accomplir leur tâche jusqu’à l’épuisement. Si nous avons tous à cœur de voir le Grand Reliquaire le plus rapidement possible, j’ose espérer que cela ne soit pas fait au détriment des travailleurs de la baronnie de Gresse. »

Hrp : n'hésitez pas à me dire si le jeu du pnj est incorrect.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
▲ DANS MA SACOCHE:
▲ CAPACITES:
▲ DISPONIBILITE RP:
Voir le profil de l'utilisateur
▲ MESSAGES : 18
▲ POINTS D'INFLUENCE : 8
▲ ÂGE : 18 ans
▲ RACE : Humaine
▲ STATUT SOCIAL : Noble
▲ LIEU : Entre Gresse et le Dôme, partout en patrouille
▲ METIER OU OCCUPATION : Cavalier Vert
▲ ALLEGEANCE : La Couronne
▲ AVATAR & CREDITS : Alycia Debnam-Carey
MessageRe: Intrigue #2.4 - False Idols 11/10/2017, 00:13

False idols.
The same blood runs in every hand

On dit que peu de choses peuvent contenir le feu qui brûle en moi. Impossible de me retenir là où je ne veux être, de me faire faire ce dont je n’ai pas envie. Il y a pourtant des requêtes qu’il m’est impossible de refuser. Ces obligations que ma mère pose sur mon chemin, par exemple. Indépendante, mais respectueuse, je ne peux que la suivre lorsqu’elle me demande de l’accompagner à travers la baronnie. D’après elle, il n’y a pas meilleur moyen pour apprendre que de voir comment les choses se passent. Alors je la suis, j’écoute, j’observe. J’apprends comment diriger cette baronnie dont je n’ai pas envie d’hériter. Le protocole m’ennuie, et je préférerais ne jamais quitter les Cavaliers Verts.

Pourtant, je chevauche aux côtés de ma mère. Direction Solfarel, petit village où l’Ordre des Inquisiteurs a pris place pour entamer un chantier. Entourées de sa garde – dont je suis persuadée que nous n’avons pas besoin – nous galopons à travers la plaine. Le vent frais fait pleurer mes yeux, et je resserre un peu plus ma cape de voyage autour de moi. Rapidement, nous arrivons aux portes du village. Des rumeurs courent sur des mauvais traitements que recevraient les ouvriers, et ma mère s’est fait un devoir de tirer la situation au clair. En la voyant chevaucher en tête, et exiger qu’on la conduise jusqu’au Haut-Inquisiteur, je ne peux m’empêcher de l’admirer. D’un regard, elle force le respect. Si bien que j’aimerais ne pas avoir à lui succéder, qu’elle reste à la tête de la baronnie sans que le temps ne passe. Perdue dans mes pensées, je la suis au milieu de sa garde, écoutant d’une oreille les ouvriers qui la saluent. Habituée à être attentive à tout ce qui m’entoure, j’observe, je regarde tout ce qui passe sous mon regard.

Et puis, nous arrivons devant la tente du Haut-Inquisiteur. Comme ma mère descend de sa monture, je fais de même. C’est un écuyer qui vient pour tenir nos chevaux pendant que nous discutons, mais je peine à cacher ma réticence. Je suis un Cavalier Vert, mon cheval est mon premier compagnon de route, de travail. J’ai appris à m’en occuper, et une légère appréhension me traverse alors que je confie mes rênes à l’écuyer. Je n’ai pourtant pas le choix. J’abandonne ma monture et mes armes, en apparence du moins. La méfiance est l’une de mes manies, et la dague cachée contre ma cheville à l’intérieur de ma botte en est la preuve. Je rejoins ma mère dans sa rencontre, m’inclinant poliment à l’attention du Haut-Inquisiteur, comme on m’a appris à le faire. En silence, cependant, pour ne pas couper la discussion qui s’est mise en marche.

EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
▲ DANS MA SACOCHE:
▲ CAPACITES:
▲ DISPONIBILITE RP: Bring it on !
Voir le profil de l'utilisateur http://thesongofravens.forumactif.org/t222-harleen-ravran-x-a-pack-of-wolves-a-flock-of-ravens http://thesongofravens.forumactif.org/t221-harleen-ravran-x-howl
▲ MESSAGES : 599
▲ POINTS D'INFLUENCE : 197
▲ ÂGE : 28 ans
▲ RACE : Humaine
▲ STATUT SOCIAL : Baronne de Blackthorne, au sud-ouest de Balaïa
▲ LIEU : Principalement à Blackthorne, siège de la baronnie, mais on peut la trouver un peu partout (chasses, patrouilles, visites officielles...)
▲ METIER OU OCCUPATION : Régner sur un fief, c'est déjà pas mal !
▲ ALLEGEANCE : Le Culte des Douze
▲ AVATAR & CREDITS : Avatar : Olga Kurylenko, par Mina-Ligeia. Sign : code Ms.Palmer, gifs tumblr, texte "The Waves Have Come" (Chelsea Wolfe). Thème : Anilah ft. Einar Selvik, "Warrior" / Osi & The Jupiter, Uthuling Hyl.
▲ MULTICOMPTES : Micahtastrophe.
MessageRe: Intrigue #2.4 - False Idols 11/10/2017, 23:10

 

 

False Idols
Faram Veloth


La dernière fois que Faram s’était senti si partagé, c’était lorsqu’on lui avait raconté que la veille, à la taverne des gardes, il avait enfin réussi à s’attirer les faveurs de la belle qu’il convoitait depuis des mois, mais que tout le monde l’avait vue repartir extrêmement courroucée tandis qu’il roupillait comme un nouveau-né, évanoui tout habillé de son alcoolémie sévère.
Lorsqu’ils passèrent la frontière à cheval et pénétrèrent dans les terres des Morghun, le jeune épéiste se sentit étrangement mal assis sur le dos de son cheval. Non qu’il n’était réellement jamais sorti de la baronnie Ravran qui l’avait vu naître et qu’il servait avec la ferveur de toute son âme, mais ça n’avait dû être le cas qu’une ou deux fois, en tout cas d’aussi loin que remonte sa mémoire.
Il n’était pas sûr cependant d’avoir jamais été autant le cul entre deux chaises qu’à cet instant : il escortait une femme magnifique, mais qui était pour lui une telle épine dans le pied qu’il aurait presque préféré qu’elle soit un laideron ; au moins n’aurait-il eu aucun scrupule à la détester pour ce qu’ils étaient en train de faire.

Après avoir escorté avec succès les physiciens envoyés par la baronne au hameau des Corthes, rassemblement de familles de bergers en proie à une épidémie que nul sur place ne paraissait apte à soigner,  ils avaient trouvé là un trio de jeunes hommes qui se disaient originaires du village de Solfarel, assez loin de là, près d’Arlen. Adeptes du Culte des Douze, ceux-là prétendaient avoir fui leur foyer non pas seulement à cause de la lourde présence des Inquisiteurs, comme c’était le cas de nombreux migrants échoués sur le domaine de Blackthorne, mais surtout parce que leur village avait été pris par l’Ordre comme vivier d’une main d’œuvre corvéable à merci, sur un chantier titanesque visant une fois de plus à anéantir la présence du Culte dans la région.
La description qu’ils avaient faite des mauvais traitements subis par les leurs avait mené Faram à serrer les poings et à siffler des injures à l’Ordre entre ses dents serrées. Les trois étrangers n’y allaient pas de main morte eux-mêmes, malgré une certaine nonchalance qui étonnait Faram : comment trouvaient-ils en eux de quoi faire face à leur exil avec autant de flegme ? Lui n’aurait pas pu s’y résoudre. Il serait sans doute mort en rebelle, des coups des pacificateurs ou de faim dans un cachot. Il garda toutefois ces réflexions pour lui, rendu humble par le récit de ses frères de confession.

Alors qu’il promettait aux trois hommes d’en toucher quelques mots à la baronne Ravran, il s’aperçut que Vanwyn sellait à nouveau son cheval avec l’intention d’aller voir par elle-même de quoi il retournait là-bas. Leurs ordres étaient de rentrer à Blackthorne une fois que les physiciens auraient terminé leur travail céans, afin de les escorter sur le retour ; aussi Faram tenta-t-il de raisonner l’elfe, mais comme elle l’avait prouvé auparavant en lui hurlant dessus à peine sortie de convalescence, Gwyn la Rouge n’était pas faite de ce bois-là. Tant pis : sa première mission à lui, c’était de la garder à l’œil, alors elle n’aurait qu’à assumer de se coltiner un « gêneur » (comme elle aimait à le rappeler) le temps qu’ils vérifient ensemble ce qu’il se passait à Solfarel.

Ils chevauchèrent longtemps mais finirent par arriver, et pendant qu’ils se faufilaient aux abords du village, le jeune guerrier fut sidéré par l’ampleur du chantier. Jamais il n’avait vu un tel gouffre artificiel, et autant d’activité autour d’un ouvrage de ces dimensions. Il prit Vanwyn par le coude un instant.

« Écoutez, je sais qu’on ne s’entend pas très bien, mais puis-je compter sur votre bon sens pour une fois ? Nous ne pourrons pas en appeler à l’autorité de son Altesse Harleen si nous sommes découverts en tant qu’intrus, il est hors de question que notre présence ici lui cause le moindre tort. En vertu de votre dette, sommes-nous d’accord ? »


 
©️ charney - #A58557

 

_________________
We were as one
They took your smell, they took your shadow, and I'm searching through faces for someone familiar. I clawed and I clawed but I couldn't find you there. You wouldn't wake, I couldn't sleep for years. The waves have come and taken you to sea, never to return to me.+ ms.palmer & Ch.Wolfe
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
▲ MESSAGES : 201
▲ POINTS D'INFLUENCE : 16
MessageRe: Intrigue #2.4 - False Idols 13/10/2017, 00:16

La Merveille





Les manières de la baronne Morghun ne dérogent pas à sa réputation : cette femme a beau savoir manier les mots et soigner son attitude pour ne pas être taxée d'irrespect, cela n'empêche pas le Haut-Inquisiteur de se sentir légèrement offensé de ne pas l'entendre dire "Votre Éminence" en s'adressant à lui. D'aucuns trouveraient cette appellation obséquieuse, mais Merwin Garadyl est de ces hommes qui tutoient les plus hautes sphères et pour qui aucune marque de déférence n'est exagérée. Si Shara tente de maintenir leur conversation à un niveau cordial, pour lui, l'effrontée lui enlève la possibilité de passer pour un homme simple et humble dans la lumière du Seigneur : il n'aura pas l'occasion de lui répondre "je vous en prie, point trop de façons entre nous !" et cela lui est aussi désagréable qu'une couture de sous-vêtement mal ajustée.

Autant dire que cela ne le met pas dans les meilleures dispositions pour ce qui suit. La Morghun n'est pas du genre à tourner autour du pot cent ans. Des rumeurs, hein ? Voilà donc la raison pour laquelle cette catin virilisée vient fourrer son nez dans ses affaires. Pas de panique, il a plus d'une carte dans sa manche. Prenant un air surpris, il réplique :

« Ma Dame, permettez-moi de vous exprimer mon plus grand effarement... »

Mais il n'a pas le temps d'en dire plus. Soudainement, un puissant "BOOM" venu de sous leurs pieds, depuis ce qui semble être les tréfonds de la terre, explose sourdement en provoquant une violente secousse qui fait perdre l'équilibre aux vieux genoux de l'homme d'église.
On crie de stupeur, on cherche à se mettre à l'abri ou tout du moins, là on l'on pense l'être. La terre tremble encore une poignée de secondes, les plus longues de toute la vie du vieil homme, alors que deux pacificateurs se précipitent pour l'aider à se relever malgré l'instabilité du sol.

Puis le phénomène va décroissant, et rapidement le grondement tellurique fait place à un silence étrange. Beaucoup semblent pétrifiés, mais leurs regards sont tous animés par l'angoisse qui les gagne. De mémoire de vivant, jamais cela ne s'était produit dans les environs.

Des cris parviennent alors de la fosse géante :

« À l'aide ! Au médecin ! Qu'on amène des brancards ! »

Au creux de la pyramide inversée, dans les parties les plus basses du chantier, tout un mur d'échafaudages s'est effondré sous l'onde de choc inexpliquée. Près d'une dizaine d'hommes étaient en train de travailler dessus...




RÈGLES


Objectif : la secousse a provoqué la destruction d'une partie des échafaudages au fond de la fosse. Vous pouvez décider de rester en surface, ou de descendre pour aider à dégager les ouvriers pris dans les décombres.
• Ce tour de jeu devra se dérouler avant mardi 17 octobre.
• Il comporte un jet de dé pour ceux qui choisiront de descendre dans la fosse. Le cas échéant, vous devrez donc d'abord uniquement poster le code suivant (sans espace) :
Code:
[ roll="Dé"][/roll]
Si vous faites un "succès" : vous descendez sans encombres.
Si vous obtenez "neutre" : vous éprouvez quelques difficultés à atteindre le fond.
Si vous faites un "échec" : vous vous blessez vous aussi dans l'entreprise et l'un des autres PJ devra vous aider à remonter.
Une fois ceci fait, vous pourrez poster à la suite votre réponse, en tenant compte du résultat du dé. Rappelez-vous : vous vous êtes engagés à respecter les conséquences du hasard. Soyez fair play ! Et notez que si vous ne postez pas, le MJ jettera deux dés pour vous : un pour déterminer si vous apportez votre aide, et si oui, un autre conforme à l'explication ci-haut.
• Vous pouvez diriger les PNJ comme vous le souhaitez.
500 mots en moyenne par post.
• Pour toute question ou pour avertir d'un empêchement, envoyez un MP à Harleen. Si vous ne postez rien ou si je ne reçois aucun MP, l'intervention MJ suivante aura lieu. Si vous sautez deux tours, le RP est annulé.

Bonne chance !


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
▲ DANS MA SACOCHE:
▲ CAPACITES:
▲ DISPONIBILITE RP:
Voir le profil de l'utilisateur http://thesongofravens.forumactif.org/t304-shara-morghun-she-s-brave-and-fearless http://thesongofravens.forumactif.org/t300-shara-l-armure-entre-
▲ MESSAGES : 80
▲ POINTS D'INFLUENCE : 143
▲ ÂGE : 42 ans
▲ RACE : Humaine
▲ STATUT SOCIAL : Noble
▲ LIEU : Gresse la plupart du temps, Orytte et parfois la Cour
▲ METIER OU OCCUPATION : Baronne
▲ ALLEGEANCE : La Couronne
▲ AVATAR & CREDITS : Lena Headey (Mina-Ligeia)
MessageRe: Intrigue #2.4 - False Idols 15/10/2017, 16:52
L’homme avait-il à peine le temps d’entamer sa réponse que la terre se déchaîna dans un bruit terrible.
Le sol trembla sous leurs pieds, et les animaux, effrayés, hennirent. Le bruit de l’échafaudage qui s’écroulait résonna au fin fond du gouffre.
Au milieu du vacarme, les cris d’appel à l’aide s’élevèrent.
Shara, qui venait de retrouver son équilibre, se précipita vers le chantier, apparemment l’épicentre du vacarme, et elle fut suivie de sa garde qui se bougea à sa suite comme un seul homme. Sous leurs yeux, le désastre de la secousse s’étalait. Les planches de la structure s’étaient écrasées les une sur les autres, dans un nuage de poussière, emprisonnant les hommes qui y effectuaient leurs tâches.
Agenouillée sur le sol, Shara avait le regard effaré et les mains à même la terre. Elle tourna la regard vers l’homme près d’elle. Le capitaine de sa garde, un solide gars au visage distingué, fut instantanément à l’écoute.
“Capitaine, envoyez immédiatement un de vos hommes chercher du renfort. Prenez le reste avec vous et chargez-vous d’aider ces gens.”
L’homme n’eut qu’un simple signe de tête pour signaler son approbation, et de toute évidence, il n’était pas gêné par le fait de laisser la baronne seule. Alors il fit signe à ses hommes. L’un d’eux partit au galop et quitta l’endroit, direction la ville la plus proche pour trouver de l’aide, tandis que le reste laissait leurs montures pour suivre leur capitaine au fond du chantier. Shara les observa brièvement, avant de tourner les talons, et de revenir vers le Haut-Inquisiteur. Elle n’avait rien dit à sa fille, la laissant choisir sur la meilleure façon d’agir, sachant que quelque soit ce qu’elle déciderait, elle saurait se rendre utile.
Revenue vers l’Inquisiteur, elle s’enquit de son état, l’ayant vu tomber quand la secousse avait fait trembler le sol. Il semblait aller bien. Pris en charge par ses hommes de main, il avait l’air d’être en forme, même si sur son visage, la colère se lisait.
“C’est la première fois que ces terres sont secouées,” remarqua Shara l’air inquiet.
L’homme hocha la tête.
« Faites évacuer le chantier, cet endroit sera fermé jusqu’à ce que nous soyons sûr de sa sûreté. »
Il se leva d’un bond.
« Votre Altesse vous ne pouvez pas faire ça !
- Ne voyez-vous pas que si cela est amené à se reproduire, les hommes seront en danger et même le Mausolée risquerait de s’effondrer ?
- Permettez-moi de vous assurer de la parfaite maîtrise de nos plans !
- Je n’ai pas de doute quant à la qualité de ceux-ci mais vous n’avez jamais fait un bâtiment de cette envergure et de toute évidence, il y a un souci de terrain. Alors en attendant nous allons enquêter. Et cet endroit restera fermé. Pourriez-vous prévenir le Grand-Inquisiteur ? Rassurez-vous, nous ne vous laisserons pas, alors vous pouvez le rassurer, ce n’est que partie remise."
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
▲ DANS MA SACOCHE:
▲ CAPACITES:
▲ DISPONIBILITE RP:
Voir le profil de l'utilisateur
▲ MESSAGES : 18
▲ POINTS D'INFLUENCE : 8
▲ ÂGE : 18 ans
▲ RACE : Humaine
▲ STATUT SOCIAL : Noble
▲ LIEU : Entre Gresse et le Dôme, partout en patrouille
▲ METIER OU OCCUPATION : Cavalier Vert
▲ ALLEGEANCE : La Couronne
▲ AVATAR & CREDITS : Alycia Debnam-Carey
MessageRe: Intrigue #2.4 - False Idols Hier à 17:17
Serena Morghun a effectué 1 lancé(s) d'un Dé (Image non renseignée.) :
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
▲ DANS MA SACOCHE:
▲ CAPACITES:
▲ DISPONIBILITE RP:
Voir le profil de l'utilisateur
▲ MESSAGES : 18
▲ POINTS D'INFLUENCE : 8
▲ ÂGE : 18 ans
▲ RACE : Humaine
▲ STATUT SOCIAL : Noble
▲ LIEU : Entre Gresse et le Dôme, partout en patrouille
▲ METIER OU OCCUPATION : Cavalier Vert
▲ ALLEGEANCE : La Couronne
▲ AVATAR & CREDITS : Alycia Debnam-Carey
MessageRe: Intrigue #2.4 - False Idols Hier à 18:14

False idols.
The same blood runs in every hand

Le Haut-Inquisiteur n’a d’aimable que la tournure de ses phrases. Je ne connais pas cet homme, pourtant il n’est pas bien difficile de remarquer que la présence de ma mère ne l’enchante guère. Le vieil homme n’en perd pas pour autant ses manières. Doucereux, il reprend la parole d’un air surpris. Il ne semble pas comprendre comment de telles rumeurs ont pu naître. Pourtant, il n’a pas le temps de terminer sa phrase.

Un gros boum retentit, et c’est le sol qui se met à trembler violemment sous nos pieds. Par réflexe, ce sont tous mes muscles qui se tendent, observant autour de nous d’où pourrait venir la moindre menace. Mais autour de nous, il n’y a rien. C’est bien dans le gouffre, au fin fond du chantier que tout est en train de s’écrouler. Rapidement, des appels à l’aide remontent des profondeurs, et alors que ma mère et sa garde se meuvent d’un seul geste, je me précipite à leur suite au bord du gouffre.

La poussière me prend la gorge, me faisant monter des larmes. Les yeux plissés, je me penche à mon tour pour observer l’étendue des dégâts. L’échafaudage semble s’être écroulé de partout, et je jette un regard interrogateur à ma mère. Sans attendre, elle envoie ses hommes chercher du renfort, les autres au secours des blessés. Et elle, elle se relève pour retourner au Haut-Inquisiteur. Moi, je rejoins le capitaine. « Je viens avec vous. Descendons. »

Rapidement, les premiers hommes disponibles amènent des brancards. C’est la panique partout, mais les hommes de ma mère savent rester calmes, et je sais ce que je fais. Doucement, nous progressons, mais la structure est plus instable que je ne le pensais. Une corde accrochée à la taille pour rejoindre la partie écroulée, je descends dans le gouffre, jusqu’à ce que la prise sous mon pied droit ne lâche. La roche entaille mes mains, la corde se tend et arrête ma chute de manière brutale. Sonnée par l’impact, il me faut un instant pour reprendre mes esprits et rejoindre les planches de l’échafaudage les plus proches. Le capitaine de la garde de ma mère s’inquiète pour moi, mais je lui fais signe que tout va bien. J’en ai vu d’autres. Alors je bande sommairement mes mains, et nous reprenons la descente.

Au fond du chantier, l’air est étouffant. La poussière n’est toujours pas retombée et forme un nuage irrespirable. C’est le chaos total et je sais déjà que la remontée sera difficile. Il faudra du temps, du renfort. Et comme les pauvres gens coincés sous les décombres n'en ont pas, je commence tout de suite à dégager les débris pour en libérer les ouvriers pris au piège. Fort heureusement il y a eu plus de bruit que de mal, mais certains sont tout de même blessés et la structure n'est sûrement plus vraiment stable. Le mieux sera de sortir d'ici au plus vite.

EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
Intrigue #2.4 - False Idols
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Résumé de l'intrigue
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
» ♣ intrigue oo5.
» "Une femme d'esprit est un diable en intrigue." [Eléonore - Emmanuelle]
» Intrigue 3 - Carnaval de Broadway [terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Song of Ravens-
Sauter vers: