Élise Hyld ᚕ In order to succeed, we must first believe that we can
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: 
 :: Anciennes présentations
Invité
Invité
MessageÉlise Hyld ᚕ In order to succeed, we must first believe that we can 26/7/2016, 18:42

ᚕ Élise Hyld
Sometimes it's less admirable to use our power, than to restrain from using it.


Nom et prénom : Son prénom, Élise, est sans aucun doute inspiré et dérivé de celui d'une lointaine ancêtre, Lizbeth Hyld, connue pour la justesse et la sagesse de ses conseils. Quant au nom de famille Hyld, il ne laisse aucun doute sur sa descendance Royale - bien que beaucoup d'historiens tendent à penser que les faits d'armes de sa lignée auraient suffit à la garder dans les mémoires, couronne ou non. Age : Tout juste âgée de 20 printemps. Race : Humaine sur tous les plans, personne n'ayant jamais entendu parler de sang-mêlés chez les Hyld. Contrée de naissance : Tout naturellement au sein de la demeure Royale de Korina. Statut social : Incontestablement noble, membre de la famille reignante et de ce fait très aisée. Statut civil : Célibataire, ce qui déclenche bien des convoitises liées à sa position. À ce titre, l'amour est supposé n'être d'aucune importance pour elle comparé à l'obligation qu'elle a de contracter une bonne alliance et une descendance, ce qui commence à devenir urgent. Orientation sexuelle : Hétérosexuelle. Métier/Fonction : Reine de Balaïa. Allégeance : La Couronne, cela va sans dire. Sa famille en étant elle-même le symbole, il serait fou de penser autrement. De plus, jamais Élise ne laissera l'héritage de son père disparaître comme poussière au vent. Groupe : The Justice. Célébrité et crédit : Adelaide Kane [Kitty] Caractère : Élise est une Reine, et à ce titre, il serait difficile d'aborder sa personnalité sans y ajouter un soupçon d'hésitation. A quel point peut-on croire en l'image qu'elle se doit de donner au peuple et aux nobles ? La jeune femme est, sur ce sujet comme sur bien d'autres, loin d'être idiote. Si elle possède une honnêteté et une douceur dont ses conseillers préféreraient parfois se passer, son intelligence lui dicte une conduite souvent détachée. Au fond, il n'est pas bien difficile pour elle de paraître d'une froideur parfois rebutante de par le fait d'un calme qui semble à toute épreuve – d'un caractère de plus en plus renfermé depuis la mort de son père le Roi, elle semble préférer la compagnie de ses fantômes à celle des gens, l'esprit toujours plongé dans un passé pas si lointain qui lui manque pourtant déjà. Pourtant, malgré cette mélancolie latente, ce côté doux-amer qu'a adopté la Rose Sauvage, il est difficile de trouver une personne plus ouverte et agréable qu'elle. Résolue à assumer sa position et les obligations l'accompagnant, la jeune Reine se révèle brave face à l'adversité, quoique assez sage pour ne pas se montrer téméraire, inébranlable quant au fait de maintenir la paix du Royaume – et qu'importe le prix à payer. Sans doute n'est-ce qu'une démonstration de l'innocence liée à sa jeunesse, un rêve chimérique né d'une propension à voir le monde de façon romantique, mais la brune tend à croire qu'elle parviendra à satisfaire tout un chacun en créant un monde juste pour tous. Certes, il est flagrant que ce rêve dévoile une certaine candeur dont Élise fait preuve autant dans sa vie publique que personnelle – néanmoins, il serait fou de croire qu'elle n'est pas assez insoumise et têtue pour tout tenter afin de concrétiser ce en quoi elle croit.


     


Qui es-tu ?

On me connaît (... ah bon ?) sous le pseudonyme de Lady Panda - j'ai pour le moment tout juste le quart de siècle, mariée avec une petite crevette en préparation tout ça tout ça... J'étudie assidument le secrétariat médical parce que je veux aider les gens mais pas forcément voir du sang ;P Pas douée pour se présenter elle-même, aussi xD J'ai découvert le forum sur le Top Site d'Obsession - en fait ça faisait déjà plusieurs mois que je cherchais un forum pour lequel j'aurai le coup de foudre, n'ayant plus eu l'occasion d'écrire pour un moment. Dans ce sens, je peux affirmer que si je suis ici, c'est que le forum est beau, bien travaillé, et intéressant (avec un +1 X infinité sur chacun de ces points) coeur

Ah, et j'aime les chausettes vertes à poix rouges, j'habite en Belgique, j'adore dévorer du nutella à la cuillère, torturer mon chat à grands coups de câlins surprises, manger des crêpes aux bananes et au chocolat fondu que je prépare moi-même, dormir avec au minimum trois coussins, et ainsi de suite parce que je suis un peu folle quelque part au fond :vii:



Quelle est votre opinion sur la Reine de Balaïa ?
Si tant est qu'il soit pertinent de juger de son propre statut nouvellement acquis et de son caractère, Élise n'aurait probablement pas que de bons mots à la bouche pour qualifier sa situation – et cela en se basant sur le simple fait qu'à ses yeux, il n'était pas encore l'heure pour son père de quitter ce monde. Remplacer ce dernier est de fait très dur pour elle, tant sur le plan sentimental que matériel, et elle aurait sans aucun doute souhaité disposer de plus de temps afin de se préparer à gouverner. Si elle n'en dit rien, il est évident que la jeune reine conserve quelques doutes et hésitations au fond d'elle-même, tant dans la direction à adopter pour le royaume que dans la méthode choisie pour gérer les tensions l'entourant. Elle a parfaitement conscience qu'à ce stade, elle serait tout à fait incapable de gérer la situation si elle ne possédait pas le soutien de son entourage, et particulièrement sans celui de son oncle. La demoiselle est déterminée à conserver son pouvoir pour faire de son règne un règne de paix et d'abondance, tant pour les nobles que pour les plus démunis – cela dit, elle n'ignore pas qu'il lui reste encore énormément de chemin à faire et qu'elle a d'autres soucis vers lesquels tourner son regard dans l'immédiat, ce qui l'empêche pour l'heure d'être aussi attentive qu'elle le voudrait et qu'elle le devrait à ce qui ne la touche pas de suffisamment près.

Est-il possible que les Dragons existent réellement ?
Possible ? Oui. Avéré ? Non. C'est tout du moins ce que des années d'études auprès des plus grands savants du royaume tend à inculquer à la jeune reine de Balaïa. Cependant... Oui, au fond d'elle-même, Élise ne peut pas s'empêcher de souhaiter qu'au moins une partie de ces légendes soient vraies. Bien sûr, elle ne risque pas de confier ses désirs fous à son entourage de peur de passer pour une écervelée, mais il est un fait que ces créatures ont de quoi faire rêver – de loin, tout du moins. Pour être honnête, il faut prendre en compte que la demoiselle entretien à ce sujet deux avis très distincts ; d'un côté, celui d'une jeune femme candide et, de l'autre, celui d'une Reine désirant protéger son royaume. Après tout, si les dragons se révélaient réels, cela impliquerait un danger certain pour ses sujets, la brune n'étant pas assez folle pour croire un seul instant qu'elle aurait une quelconque chance face à eux. En somme, elle n'y croit que dans une certaine mesure, ayant bien trop peur des conséquences inhérentes à l'affaiblissement de la barrière entre la Balaïa et la Strate.


Croyez-vous que les ouestriens soient une menace pour le royaume ?
Il serait malavisé de penser le contraire. Consciente des tensions avec les Ouestriens et ayant une connaissance avancée des précédentes guerres et des stratégies militaires utilisées contre eux, la souveraine pourrait difficilement faire comme si ils n'existaient pas – et n'ira surtout pas faire l'erreur de les sous-estimer, l'histoire ayant prouvé que ces derniers sont un ennemi avec lequel compter. Il est cependant clair que, compte tenu de sa position actuelle, Élise ne peut pas vraiment se pencher sur ce problème épineux, quand bien même est-elle intimement persuadée qu'il y aurait matière à calmer ne serait-ce qu'un peu le conflit en faisant preuve de diplomatie. Après tout, ses ancêtres n'ont pas vraiment fait de tentatives en ce sens, et le précédent pourrait à terme favoriser une paix plus durable dans le royaume. Évidemment, il est peu probable que ses Conseillers et les nobles soient un jour favorables à une telle tentative, celle-ci semblant tenir d'une simple fantaisie, et Élise a pour l'heure bien d'autres ennemis plus concrets à affronter pour s'intéresser de plus près à cette guerre potentielle.


Que pensez-vous de l'influence grandissante de l'Ordre des Inquisiteurs ?
Officiellement, la jeune femme se doit de maintenir une apparente approbation de l'Ordre. Comment pourrait-il en être autrement ? Religion officielle du royaume depuis plus d'un siècle ainsi que celle dans laquelle ses parents l'ont élevée, la renier serait s'afficher en tant que pure hérétique. Pourtant, s'il n'en tenait qu'à elle, Élise réintégrerait le Culte des Douze dans les mœurs, et ce malgré la haine naturelle existant entre les deux religions – chose qu'elle ne parvient pas vraiment à comprendre, pour dire la vérité. Persuadée qu'il existe un moyen de faire coexister les différentes croyances, elle en oublie souvent l'étroitesse d'esprit de l'Ordre des Inquisiteurs, à moins qu'elle ne préfère tout simplement oublier leur propension à exécuter ceux qui ne respectent pas leurs dogmes, leur préférant les anciennes croyances. Dans un sens, elle commence à se rallier de plus en plus à ce qu'elle en entend, ayant elle-même trouvé tant de réconfort en Yëvinn qu'elle commence à douter sincèrement que laisser l'Ordre gagner de l'influence soit une bonne idée. Après tout, la reine n'a strictement rien contre la magie et les vieilles traditions alors que, au contraire, elle considère que les pratiques des Inquisiteurs ressemblent un peu trop à du meurtre pour être complètement honnêtes. Elle laisse cependant les choses se faire, n'ayant clairement pas le pouvoir ni le temps de gérer une crise politique et une crise religieuse en même temps.







Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageRe: Élise Hyld ᚕ In order to succeed, we must first believe that we can 26/7/2016, 18:42

Histoire
Seul un rayon de lune parvenait à traverser les épais rideaux de brocard couvrant la fenêtre à l'autre bout de la chambre. Assise sur son lit, la jeune femme jouait du bout des doigts avec la maigre lumière, observant avec une attention toute particulière chaque grain de poussière s'y infiltrant avec grâce. Un délicat soupir s'échappa de ses lèvres, son à peine plus élevé que le profond silence régnant jusque là dans la pièce, puis sa main retomba, inerte, sur la soie du baldaquin. Chaque jour était différent, mais la nuit ne changeait jamais. Recroquevillée au milieu du matelas, les jambes repliées contre son corps frêle, Élise se sentait plus seule que jamais. Le poids de la couronne, pourtant encore neuf sur ses épaules, se faisait de plus en plus lourd. Clignant des yeux pour s'habituer à l'obscurité, la jeune reine dirigea son regard éteint vers l'éclat à peine voilé de cette dernière, soigneusement posée sur un coussin de velours. Sa main se crispa aussitôt, son visage devint plus pâle encore qu'il ne l'était déjà. Comment sa vie avait-elle pu autant changer du jour au lendemain, sans préparation, sans explication ?

Enfant unique du Roi Malek et de la Reine Rowena, elle n'avait connu qu'amour et tendresse. Même lorsqu'elle avait, comme bon nombre d'enfants, exprimé son désir de se voir offrir un frère ou une sœur, il n'y avait eu aucune accroche et ses parents avaient alors mit tout en œuvre pour que ce cadeau du ciel soit offert à leur famille au grand complet. Certes, la vie en avait décidé autrement. Après une grossesse pourtant sans encombre, la princesse qu'elle était alors avait assisté, impuissante, à la mort de son jeune frère. Elle se souvenait encore parfaitement des cris de sa mère tout au long de l'accouchement, l'espoir dans ses yeux. Elle revoyait avec une précision douloureuse le moment où une sage-femme avait prit le petit corps sans vie dans ses bras, tournant le dos à sa reine dans l'espoir que celle-ci ne pose jamais la question fatale. « Comment va mon bébé ? » Une voix tremblante de fatigue mais qui avait pourtant la force de la foudre en plein orage. L’aînée n'avait alors que cinq ans. Néanmoins, elle savait ce que la perte de son frère signifiait. Pour sa mère, en tant que femme. Pour son père, en tant qu'homme, puis en tant que roi. Pour elle ainsi que pour le royaume. L'héritier mâle ne devrait jamais voir le jour, et son enfance resterait celle d'une enfant entourée et pourtant terriblement seule. Une vie entière basée sur un statut. Celle d'une future reine, et non plus celle d'un être humain à part entière.

« Votre Altesse ? » La brune releva la tête, de lourdes boucles sombres retombant devant ses yeux. A peine visible, la lumière d'une bougie frôlait le sol au bas de sa porte. Ces faits étaient établis, maintenant plus que jamais. Elle n'ignorait pas qu'un seul faux pas lui coûterait tout – et ce faisant, coûterait encore plus au royaume et au peuple. Après tout, tous n'étaient pas en accord avec l'idée qu'une créature féminine monte sur le trône, aussi cultivée soit-elle. Élise se glissa lentement hors de son lit, replaçant quelques mèches de cheveux en arrière avant de prendre une profonde respiration. « Je suis levée. Je vous en prie, entrez. » Le temps que sa suivante pénètre dans la pièce, la jeune souveraine s'était déjà dirigée d'un pas léger vers sa commode, déterminée à affronter une journée de plus sur le trône. Ses parents n'avaient pas manqué de la préparer. Depuis son plus jeune âge, les meilleurs précepteurs du royaume s'étaient succédés afin de l'éduquer dans tous les domaines, qu'ils fussent importants ou non. De plus, il était presque devenu coutume de voir la jeune princesse sur les genoux de son père, puis à ses côtés, à chaque réunion importante du royaume. Cela faisait des années maintenant qu'elle avait apprit à s'asseoir sagement pour écouter conseils, demandes et plaintes - qu'elle savait qu'il fallait tout analyser pour mieux répondre aux besoins de son peuple et des nobles. Quoiqu'il arrive, elle ne laisserait personne salir la réputation de sa famille, et encore moins lui prendre son pouvoir. Son père avait fait preuve de sagesse et de force pour maintenir l'unité du royaume. Son règne ne resterait pas dans les mémoires comme celui d'une reine ayant détruit tout ce pour quoi ses ancêtres s'étaient battus. « Laissez-moi vous aider, Votre Majesté. » La jeune femme esquissa un doux sourire, maintenant le corset dont elle s'était saisie contre son corps. « Merci. » Un simple mot qui, venant de sa bouche, pouvait prendre une certaine importance. Sa compagne en gagna des joues rouges et une voix bégayante. « Ma Dame, voyons, vous n'avez pas à me remercier ! Je n'aurai pas dû vous laisser faire et... » Le silence retomba une nouvelle fois. Alors que les mains expertes de la femme laçaient le corset avec un talent lié à l'habitude, une barre d'inquiétude s’affaissa sur ses sourcils. « N'avez-vous pas dormi ? » « Est-ce donc si flagrant ? » « Non, bien sûr que non ! … Eh bien, pour ne pas vous mentir, vous semblez bien pâle et vos yeux sont effroyablement enfoncés, Votre Altesse. » La reine se retourna, si rapidement malgré sa fatigue manifeste que sa compagne en fut saisie et esquissa un pas en arrière. Pourtant, le sourire de la jeune femme n'en était que plus doux, son mouvement pour effleurer les traits de son visage d'une douceur aérienne. « Pourriez-vous masquer cela ? Il serait gênant d'être écartée pour un manque de couleurs aux joues... » C'était une évidence. Une triste évidence. Le moindre détail témoignant d'une quelconque faiblesse pouvait être le poignard qui mettrait fin à son règne, sinon à sa vie. Il était pourtant évident que son père lui manquait plus que la couronne ne lui pesait. Sans même s'en rendre compte, ses pas la menaient jusqu'à sa chambre presque toutes les nuits dans le seul espoir d'entendre sa voix, de voir son sourire. De l'entendre la conseiller tout en lui caressant les cheveux pendant qu'elle mettait des roses dans un vase.

Alors qu'elle s'installait devant son miroir, laissant la suivante faire son office avec justesse, la brune ferma les paupières et laissa de nouveau ses pensées dériver. Peut-être même dormit-elle quelques instants, car lorsqu'elle rouvrit les yeux, ce fut pour les poser sur sa mère en larmes. Vêtue d'une chemise de nuit d'un blanc immaculé, les cheveux défaits, les yeux fous – voilà comment la reine-mère s'était présentée à elle la nuit où son père avait rendu son dernier soupir. Si tout avait été mit en place pour qu'un jour elle devienne une bonne reine, rien ne l'avait préparée à perdre son père du jour au lendemain sans signe avant-coureur. Dans la panique de cette nuit-là, Élise avait accouru dans les appartements royaux pour constater de la véracité de la nouvelle. Elle avait fixé de ses yeux effrayés le cadavre de l'homme qui avait été son père. Immobile, froid. Pas un seul indice indiquant que c'était son heure. Son père était dans la fleur de l'âge, solide comme un roc, aussi bon pour son peuple et sa famille qu'il était ferme dans sa manière de diriger. Des faiblesses ? Aucune qu'elle ait connues, bien qu'une fille idéalise toujours l'homme l'ayant mise au monde. Des ennemis ? Sans doute, comme tous les grands de ce monde, mais rien n'indiquait un meurtre. Il était parti, ne laissant que des questions et une situation précaire à gérer. Il n'avait fallu que très peu de temps avant que sa fille soit placée sur le trône, perdue, incapable de savoir comment gérer à la fois son royaume et son deuil, n'ayant pas même eu le temps d'y réfléchir.

De fait, elle s'était tout naturellement tournée vers les Conseillers les plus proches de son père, dans la volonté de prouver que les jeunes têtes pouvaient prendre exemple sur les anciens. Après tout, le Roi Malek avait été exemplaire, et un règne comme le sien passait nécessairement par les conseils judicieux de son entourage, sans compter que l'oncle de la demoiselle avait toujours tenu son rôle de Premier Conseiller à la perfection. Élise n'éprouve donc aucune honte à se reposer sur ce dernier, en ayant fait l'un de ses plus proches confidents par la même occasion – au grand damne de sa mère, ce dont elle a tristement conscience. La souveraine souhaite plus que tout rester proche de sa famille et ne comprend donc pas cette animosité que Rowena éprouve soudainement envers le frère de son défunt mari.

« Ma Dame ? » « Mhh... ? » Ses paupières étaient lourdes. La voix qui l'appelait, son corps, sa chambre, le monde lui-même lui semblait lointain. « Ma Dame... Il est temps pour vous de rejoindre le Conseil... » Elle pencha la tête de côté, lentement. Papillonna des yeux avant de les ouvrir, consciente que son épuisement ne tarderait pas à prendre le meilleur d'elle-même. « Le Conseil. Bien sûr. » « Vous avez également reçu une lettre. Désirez-vous la lire ? » D'un hochement de tête, la reine signifia son consentement, s'approchant de la bougie afin de mieux distinguer les lettres sur le parchemin. Ces derniers temps, elle rédigeait un nombre impressionnant de missives et en recevait tout autant. Tout conseil était bon à prendre. Toute amitié fidèle était récompensée. « J'apprécierai que vous fassiez préparer le nécessaire afin que je puisse y répondre après m'être entretenu avec le Conseil et mon oncle. Je n'aurai pas énormément de temps à y consacrer, il serait donc bienvenu que la robe préparée à l'intention de ma rencontre avec le Grand Inquisiteur soit aisée à mettre... Et surtout simple au regard, je ne tiens pas à donner l'impression que j'impose mon pouvoir. » « Ce sera fait, Votre Majesté. » Par réflexe, sa main alla frôler la petite bosse sous le tissu de son corsage – bien qu'ayant trouvé bien plus de réconfort dans le Culte des Douze, il n'était pas question de négliger quiconque se présentant à sa cour. « Autre chose, Ma Reine ? » La réponse tarda à venir. L'air pensif, elle secoua la tête de gauche à droite avant de s'arrêter net. « Connaîtriez-vous quelqu'un capable de se renseigner au sujet des rumeurs concernant le Baron Hardorn ? » « … Mais votre oncle... » D'un geste de la main dont la soudaineté fit taire sa suivante avant qu'elle ne lui rappelle que ce dernier se chargeait déjà de ces questions épineuses, la brune reprit la parole. « N'ayez crainte. J'ai toujours toute confiance en mon oncle. Sa loyauté n'est pas remise en question. » Se levant avec grâce, la demoiselle s'approcha du meuble sur lequel reposait la couronne royale et la toucha du bout des doigts. Hésitante. « Il est juste... nécessaire... que je prenne la mesure de la situation par moi-même. » Pendant un instant, ses lèvres perdirent leur dessin affable pour se transformer en petite moue amère. Ainsi debout devant l'objet de convoitise de tant de personne, elle semblait minuscule, fragile. Sur le point de se rompre, et pourtant distante dans sa solitude. Soulevant le lourd bijou, Élise le plaça d'une main discrètement tremblante sur sa tête, ne rompant guère le contact avec le métal froid alors qu'elle se retournait vers sa compagne. « Je suis reine. Peut-être est-il temps d'agir comme telle. »

La route serait encore longue, mais elle finirait pas y parvenir. Qu'elle démontre un talent pour régner, elle essayerait. De toutes ses forces. Cet effort et la volonté de faire le bien, voilà ce qui était le plus important. Alors que la brune sortait de sa chambre à coucher, la tête haute et le visage fermé, sa suivante porta un regard aussi affectueux que triste à une unique rose bleue, déjà séchée, reposant à côté des oreillers de sa maîtresse. Elle le savait, celle-ci était la dernière que la demoiselle avait offert à son père en tant que princesse ; symbole que leur souveraine marcherait dans les pas du défunt Roi... Si tout du moins le temps lui en était accordé.






Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
▲ DANS MA SACOCHE:
▲ CAPACITES:
▲ DISPONIBILITE RP: 2/4
Voir le profil de l'utilisateur
▲ MESSAGES : 584
▲ POINTS D'INFLUENCE : 116
▲ ÂGE : On ne demande pas l'âge d'une dame !
▲ RACE : Elfe
▲ STATUT SOCIAL : Noble
▲ LIEU : Julatsa
▲ METIER OU OCCUPATION : Mage Ensorceleuse
▲ ALLEGEANCE : Les Cités Collegiales
▲ AVATAR & CREDITS : Emilia Clarke - Zuz'
▲ MULTICOMPTES : Le badass Aodhan
MessageRe: Élise Hyld ᚕ In order to succeed, we must first believe that we can 26/7/2016, 18:52
Bienvenue chère Reine de Balaïa !
Longue vie à toi :hehe:

J'adore ta présentation ! Moi aussi je dors avec trois coussins et j'ai le même âge que toi...... :perv:

Voici ton cookie de bienvenue ! :cookie:

_________________
« Ma fille, ma douce Ciryial, tu grandis tellement vite et j'aimerais te garder auprès de moi, mais l'Appel ne se trompe pas, tu es prête à embrasser ton destin »
♣ ♠   CIRYIAL NEL LLYÜWEN ♠ ♣
STORY OF MY LIFE - FRIENDS & FOES
© Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageRe: Élise Hyld ᚕ In order to succeed, we must first believe that we can 26/7/2016, 18:57
Vôôôôôôôôôôôôôtre Mâjestéééééééééééé. *s'incline bien bas*

(c'est dingue, on s'est inscrits au top site tout à l'heure, on a même pas encore commencé à faire voter les membres et on a déjà ramené quelqu'un xD)

Bienvenue par ici ! N'hésite pas si t'as des questions surtout ! :yeah:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageRe: Élise Hyld ᚕ In order to succeed, we must first believe that we can 26/7/2016, 19:26
Bienvenue ma Reine **
Votre Garde Royal se tiens à votre disposition !

Bon courage pour la fiche ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
▲ DANS MA SACOCHE:
▲ CAPACITES:
▲ DISPONIBILITE RP: OPEN ♥
Voir le profil de l'utilisateur http://thesongofravens.forumactif.org/t128-les-clochettes-des-bois-merit-ravran#bottom http://thesongofravens.forumactif.org/t108-merit-ravran
▲ MESSAGES : 243
▲ POINTS D'INFLUENCE : 57
▲ ÂGE : 19 ans
▲ RACE : Humain
▲ STATUT SOCIAL : Noble
▲ LIEU : Baronnie Ravran, Forêt Thornewood
▲ METIER OU OCCUPATION : Guérisseuse
▲ ALLEGEANCE : Le Culte des Douze
▲ AVATAR & CREDITS : Imogen Poots ©freschamp
▲ MULTICOMPTES : Nyecia la Flamboyante
MessageRe: Élise Hyld ᚕ In order to succeed, we must first believe that we can 26/7/2016, 20:29
The queeeeeeeeeeen! :waii: C'est trop génial!

Bienvenue! coeur

J'aime déjà beaucoup ta présentation assez détaillée et j'ai hâte d'en lire plus.
J'ignore s'il sera possible d'avoir un lien -positif-, mais j'adorerais, j'ai beaucoup aimé ce personnage et je sens que tu vas nous le faire aimer encore plus :waii:

_________________

It is in the still silence of nature
where one will find true bliss
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://thesongofravens.forumactif.org/t83-your-fight-is-over-vanwyn-nel-aenor http://thesongofravens.forumactif.org/t67-vanwyn-nel-aenor-warri
▲ MESSAGES : 861
▲ POINTS D'INFLUENCE : 63
▲ ÂGE : 150 ans
▲ RACE : Elfe
▲ STATUT SOCIAL : Noble, héritière de la famille Aënor
▲ LIEU : Korina
▲ METIER OU OCCUPATION : Mercenaire, elle appartient au groupe des Ravens
▲ ALLEGEANCE : Les Renégats
▲ AVATAR & CREDITS : Jaimie Alexander - vintage phonic
▲ MULTICOMPTES : x
MessageRe: Élise Hyld ᚕ In order to succeed, we must first believe that we can 26/7/2016, 22:52
Bienvenue belle reine :yeah:
J'aime beaucoup ce que tu as écrit pour Elise :waii: bon courage pour la fin de ta suite donc et si tu as des questions n'hésite pas *-*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageRe: Élise Hyld ᚕ In order to succeed, we must first believe that we can 27/7/2016, 01:05
Coo-Coo-Cookie ! pompom

Mh-mh, c'est étrange - j'ai comme l'impression qu'il n'y a pas que des personnes de confiance sur cette fiche... Et pourtant, vous êtes tous gentils ! :vii: Merci pour l'accueil coeur

Alors sincèrement je pense que je n'ai pas de question, tout du moins dans l'immédiat, parce que le forum est particulièrement prolifique sur tous les sujets nécessaires à l'histoire ; je dois dire que j'ai prit un certain plaisir à lire tout ce qui me tombait sous la main, l'univers est vraiment bien développé et j'ai eu l'impression de me plonger dans un bon roman =D

Et bien sûr que je vais faire appel à mon garde royal et adopter la gentille guérisseuse du nord - qui sait, je pense qu'en cogitant il y a moyen de faire quelque chose de pas mal :haan: (En plus je m'avoue coupable, j'avais adoré le personnage de Mérit également, donc à amour partagé rien ne résiste !)

Merci, et même merci beaucoup Vanwyn - j'ai toujours peur d'écrire quelque chose de mauvais sur une présentation, donc ça me fait extrêmement plaisir que tu aies apprécié ce que j'avais déjà rédigé coeur D'autant que j'ai vraiment eu un coup de coeur pour le caractère d'Élise et le potentiel que ça lui donne ^^

D'ailleurs, je pense avoir terminé, yay =D Je crois... Sauf si je m'arrête plus de deux secondes pour y penser, ce qui me pousserait à tout ré-écrire encore et encore, ce qu'il vaut mieux éviter ;P
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageRe: Élise Hyld ᚕ In order to succeed, we must first believe that we can 27/7/2016, 11:49

Félicitations !





Ta fiche est divinement bien écrite, le personnage est parfaitement respecté et la lecture est prenante et intéressante. C'est avec grand grand plaisir que je vous valide, votre Altesse ! :yeah:
Te voila validée ! Déjà, tu peux admirer ta magnifique couleur et aller te la péter sur la CB, ensuite tu peux aller poster une fiche de liens afin que nos petits membres puissent tisser des liens avec toi. Tu pourras aussi jeter un coup d'oeil aux quêtes disponibles pour ton allégeance. Sinon tu peux également flooder tel un malpropre et perdre du temps en bonne et due forme. Pense à remplir les champs de ton profil et, surtout, amuse-toi bien ! :3

Le staff de TSOR. coeur
Revenir en haut Aller en bas
Élise Hyld ᚕ In order to succeed, we must first believe that we can
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Abortion rights activist Dr. Morgentaler named to the Order of Canada
» Lise Snore [Abeille]
» Draft Order 2015
» [Fini] Sois sage, ô ma douleur, avec Lise
» Double nationalité: le cas de Me Lise Pierre Pierre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Song of Ravens-
Sauter vers: