(m) Erik le Sauvage ft. Jeremy Irons, le baron-père
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: 
 :: Les Têtes à couper :: Scénario
avatar

Feuille de personnage
▲ DANS MA SACOCHE:
▲ CAPACITES:
▲ DISPONIBILITE RP: Bring it on !
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur http://thesongofravens.forumactif.org/t222-harleen-ravran-x-a-pack-of-wolves-a-flock-of-ravens http://thesongofravens.forumactif.org/t221-harleen-ravran-x-howl
▲ MESSAGES : 620
▲ POINTS D'INFLUENCE : 201
▲ ÂGE : 28 ans
▲ RACE : Humaine
▲ STATUT SOCIAL : Baronne de Blackthorne, au sud-ouest de Balaïa
▲ LIEU : Principalement à Blackthorne, siège de la baronnie, mais on peut la trouver un peu partout (chasses, patrouilles, visites officielles...)
▲ METIER OU OCCUPATION : Régner sur un fief, c'est déjà pas mal !
▲ ALLEGEANCE : Le Culte des Douze
▲ AVATAR & CREDITS : Avatar : Olga Kurylenko, par Mina-Ligeia. Sign : code Ms.Palmer, gifs tumblr, texte "The Waves Have Come" (Chelsea Wolfe). Thème : Anilah ft. Einar Selvik, "Warrior" / Osi & The Jupiter, Uthuling Hyl.
▲ MULTICOMPTES : Micahtastrophe.
Message(m) Erik le Sauvage ft. Jeremy Irons, le baron-père 19/2/2017, 11:06

ᚕ Erik le Sauvage
Nom et prénom : Erik Haransen, dit le Sauvage. Les vieux chasseurs qui l'ont connu autrefois l'appellent parfois affectueusement Renard Gris. Âge : 63 ans. Race : humain. Contrée de naissance : la baronnie Ravran. Statut social : baron-père, consort de feu Merentha Ravran. Statut civil : noble. Orientation sexuelle : hétérosexuel. Métier/Fonction : avant tout chasseur, il fut garde personnel de la baronne Merentha avant de remporter les Épreuves et de l’épouser. Depuis il est le premier délégataire de l’autorité baronniale, et s’emploie du mieux qu’il peut à être là où la baronne ne peut pas être. Allégeance : le Culte des Douze. Groupe : The Temperance Célébrité : Jeremy Irons.
Caractère :


     


Mot du créateur
IMPORTANT !

Salut à toi et merci de jeter un œil à ce scénario ! o/

L’avatar est négociable. J’aime vraiment Jeremy Irons, et je voudrais quelqu’un de très charismatique pour le rôle, qui tombe dans le combo âge/costume. Viggo Mortensen dans le SDA a le charisme et le costume, mais il est trop jeune, par exemple. Une autre tête intéressante serait celle de Ciarán Hinds en Mance Rayder (GoT).
Âge négociable à la hausse, mais à la baisse c’est plus raide, pour des questions de cohérence avec l’âge de ses filles, mais aussi de feu son épouse : le mariage de la baronne est célébré après les Épreuves (tournoi où se révèle le meilleur prétendant), lors de ses trente ans.

Tu trouveras l’essentiel dans ma fiche de présentation, ainsi que dans celle de Mérit : en effet, Erik y est en partie joué (pour quelques apparitions seulement) dans nos biographies. On y apprend qu’il a toujours été assez proche de ses filles, les a encouragées à devenir les personnes qu’elles sont aujourd’hui, et a eu un rôle important en tant que soutien de Harleen quand sa jumelle est décédée. Il a en effet toujours représenté les intérêts des femmes de son clan, qu’il s’agisse de son épouse ou de ses filles, et se fait un devoir d’être là pour elles. Il a également offert un poignard à Mérit en gage de sa confiance et de son souci de sa sécurité, lors de ses 18 ans.
Les gens de la baronnie, et principalement les chasseurs et les guerriers, l’estiment énormément. Il est globalement très aimé. Il n’a toutefois que rarement fait partie des cortèges officiels lors des visites baronniales dans d’autres contrées de Balaïa, si bien que le « grand monde » ne le connait pas très bien, voire pas du tout pour certains. Erik n’a jamais contesté sa position moindre en regard de celle de son épouse ou de ses filles : il est très content de ce qu’il a, et ressent une grande fierté qu’elles l’aient toutes choisi, aimé et perçu comme un confident fiable.
Ma bio est ultra longue, cela dit. Envoie-moi un MP si tu es intéressé-e par le scénario, mais que tu n’as pas envie de te taper toute la lecture avant d’être sûr-e de l’incarner. Tu peux aussi contacter Mérit pour plus d'infos sur la relation entre son perso et Erik.

Je lui ai créé un lien bien particulier avec Fendar, puisque c’est son favori dans la course à la succession, mais Fendar étant un prédéfini non joué lors de la création de la fiche ici présente, je ne peux garantir que la personne qui voudra l’incarner reste exactement sur cette même ligne. On peut s’attendre à ce que leur relation ne soit pas vraiment une collaboration mais plutôt une tentative mutuelle de manipulation et, pour l’ambitieux Fendar, de renversement complet de l’autorité (pour rappel du prédéf : il ne parvient pas à concevoir que le pouvoir repose dans les mains d’une femme, et convoite Harleen presque plus pour son trône que pour ses beaux yeux).

Allez papa, rentre à la maison, on t’attend avec un bon rôti de gibier cuit dans l’âtre, et tout un buffet de cookies. :haan:



Histoire

Né sur les terres des Ravran, il est un véritable enfant du pays : respectueux des traditions et fier de sa culture, il fait partie de ces gens du sud-ouest qui fournissent tout juste ce qu’il faut d’efforts pour être « balaïens », et un peu plus que nécessaire pour être « austro-occidentaux », fidèles à la réputation de la région. Mais c'est aussi un modèle d'ascension sociale.
Chassant depuis son enfance, il s’est forgé un caractère de prédateur, tout en restant attentif à l’équilibre des choses. Dans la vie sauvage, le plus fort ne l’emporte pas toujours, parfois c’est le plus malin qui s’en tire le mieux. Fervent admirateur de la nature, il a vécu toute sa vie au diapason de celle-ci, et ses compagnons l’ont d’abord appelé « Renard Gris » à cause de ses atouts dignes de l’animal, mais aussi de son esprit aussi subtil et affûté qu’une dague.
Il partageait souvent le terrain de la jeune baronne Merentha lorsqu’elle n’était pas encore en fonction. Erik aimait beaucoup provoquer le caractère autoritaire et explosif de sa cadette de trois ans, et au début elle ne pouvait pas le supporter. Il a même failli mourir une ou deux fois de flèches volontairement mal ajustées par sa main. Mais ses excellentes dispositions en matière de de stratégie et tactique lui valurent d’éveiller l’intérêt de la mère de Merentha, qui le fit entrer dans la garde du château de Blackthorne.
Là, par son attitude parfois irrévérencieuse, plus adaptée à la vie en pleine nature et très indépendante, il écopa du surnom de « Sauvage » qui lui resta tout le reste de sa vie. Son infériorité physique contre certains guerriers était si bien compensée par sa rapidité d’apprentissage et de réaction qu’il fut rapidement respecté, et recruté comme second par le consort au bout de quelques années. Ce travail le mettait en contact très régulier avec Merentha, ce qui fut l’occasion pour lui de montrer qu’il n’était pas uniquement capable d’être un chenapan irritant au possible, mais aussi de beaucoup de sérieux et de finesse analytique. Elle disait de lui que c’était peut-être un malpropre et un emmerdeur, mais qu’il avait du talent.
De fil en aiguille, affecté à sa garde personnelle, il fit juste ce qu’il fallait pour lui plaire et, à la surprise générale, remporta les épreuves contre un concurrent largement plus favori car amant de la baronne, mais un peu stupide, et dont elle ne voulait pas comme consort. En vérité, ils avaient passé un marché : si elle ne s’était pas employée à épuiser son amant la nuit précédant l’épreuve finale, jamais Erik ne serait devenu consort.
Merentha et lui formèrent dès lors un couple à l’équilibre parfait, et deux ans plus tard naissaient les premiers fruits de leur amour sagement construit : Harleen et Neerath.

Erik se montra un père exemplaire qui aida beaucoup sa femme dans sa maternité. Il fut aussi le plus éminent mentor de ses filles, leur compagnon de jeux lorsqu’elles étaient enfants et leur soutien le plus indéfectible tout au long de leur vie. Bien que sa relation extrêmement proche avec ses aînées ait été un peu entamée par l’arrivée de sa troisième fille, il n’a jamais cessé de porter sur elles deux un regard tendre et protecteur.
Le décès précipité de Merentha l’affecta énormément, bien qu’il ne le montrât pas. Il se sentait comme amputé d’une jambe, et soudain c’était comme si tout ce qu’il restait de sa jeunesse avait pris fin avec elle. Ses filles avaient besoin de lui, Harleen et Neerath pour prendre la place vacante, et Mérit parce qu’elle était encore jeune et pas vraiment sûre de sa place dans la famille comme dans la vie ; c’est pourquoi il tint bon.
L’assassinat brutal de Neerath lui porta un nouveau coup d’une extrême violence, et c’est uniquement parce que Harleen sombrait totalement qu’il puisa dans toutes ses ressources pour être son pilier. Désormais, elle semble revenue d’entre les morts, et apte à prendre place seule sur le trône. Mais il veille au grain, toujours dans son ombre.

Seulement, Erik se sent désormais bien vieux, et est certain qu’il ne supporterait pas qu’un nouvel événement tragique frappe sa famille. Il compatit d’autant plus avec Harleen et Mérit, toutes les deux très connectées aux terres sauvages, qu’il rêve de pouvoir donner sa charge de consort à quelqu’un de suffisamment stable et flexible, qui sache canaliser Harleen, la protéger et la soutenir. Ainsi, il pourrait retourner dans ses plaines, ses forêts et ses montagnes chéries, sans autre devoir que celui de chasser pour vivre. Vivre à nouveau selon le rythme de la nature.
Cette lassitude se ressent un peu dans son comportement faussement incouciant, dans la manière qu’il a parfois de soupirer lorsque la fin de la journée approche ou que des décisions complexes doivent être prises, de ne pas vouloir dire ou faire quelque chose qui risquerait de créer un quelconque débat, ou bien dans sa démarche qui commence à se voûter un peu sans qu’il soit en mauvaise forme physique (car il supervise toujours les entraînements des guerriers, et commande assez régulièrement des patrouilles le long de la frontière). Il est simplement fatigué, et malheureusement pour lui, pas du genre à s’exprimer pour lui-même quand quelque chose ne va pas.






Liens

❝ Harleen Ravran ❞ • Sa fille aînée, portrait craché de Merentha, et dont la jumelle Neerath est morte en prenant une flèche ouestrienne dans le cœur. Il se sent en partie coupable de ce terrible événement car c’est lui, principalement, qui a créé des liens entre la baronnie et les ouestriens, sous le règne de Merentha. Lui qui avait conclu des pactes de non-agression avec certains clans. Et peut-être est-ce en partie lui qui est responsable de l’exposition de sa famille à une menace qu’on sous-estime. Il a porté Harleen à bout de bras suite aux funérailles, et la seconde encore aujourd’hui dans ses responsabilités. Malgré le fait qu’il la considère encore vulnérable, il a un immense respect pour elle, et un amour inépuisable.

❝ Mérit Ravran ❞ • Sa tendre fille cadette. Troisième née de son couple, elle a toujours été un peu à part, à cause de son caractère très doux et sans doute plus proche du sien. S’il a passé son sens du combat à Harleen et son goût de la séduction à Neerath, pour le reste, pas de doute, c’est Mérit qui a hérité de tout. Elle lui semble plus sage, plus patiente et plus indépendante que ses deux premières filles, même s’il ne peut s’empêcher de voir en elle une enfant. Elle demeure sa petite dernière, et il la taquine régulièrement avec un comportement de papa poule.

❝ Fendar ❞ • Erik a passé suffisamment de temps parmi les chasseurs, y étant né lui-même, pour ne pas être dupe au sujet de Fendar. Lorsque ce dernier a débarqué, et qu’on l’a amené devant Erik pour qu’il l’accepte ou non parmi les guerriers de Blackthorne, ils ont eu tous les deux un petit entretien. Fendar a menti sur ses origines, et comme tout le monde ne se fiait qu’à Erik, celui-ci a fait semblant de le croire. Mais ses techniques de combat n’étaient pas celles d’un chasseur et aucun mensonge n’était suffisant pour masquer éternellement à l’esprit aiguisé et expérimenté du consort qu’il s’agissait d’un ouestrien. Il n’a jamais rien dit, et en a même fait en quelque sorte son poulain, parce que Fendar est un atout. Il reste prudent dans la manière dont il le gère, car tout apprivoisement comporte le risque d’être manipulé en retour, mais pour l’instant l’un et l’autre sont un bon binôme. Et quand les jumelles se sont intéressées de plus près au nouveau mâle de la garde, il y a vu une excellente promesse du destin. Il sait que Harleen exerce une vraie fascination sur Fendar, et souhaite qu’il soit vainqueur lors des Épreuves qui se produiront lors des trente ans de la jeune femme, afin d’avoir un complice comme successeur.


_________________
We were as one
They took your smell, they took your shadow, and I'm searching through faces for someone familiar. I clawed and I clawed but I couldn't find you there. You wouldn't wake, I couldn't sleep for years. The waves have come and taken you to sea, never to return to me.+ ms.palmer & Ch.Wolfe
Revenir en haut Aller en bas
(m) Erik le Sauvage ft. Jeremy Irons, le baron-père
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Aramis, ou le visage austère d'une gloire passée.
» m / jeremy irons (libre) - crimson riders
» prédateur sanglant "justice sauvage"
» Uruk-Haï sauvage
» creation d'un BB ork sauvage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Song of Ravens-
Sauter vers: