Mieux vaut s'attendre au prévisible que d'être surpris par l'imprévisible ~ Nyecia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: 
 :: RP Terminés
Invité
Invité
MessageMieux vaut s'attendre au prévisible que d'être surpris par l'imprévisible ~ Nyecia 20/9/2016, 22:44
Le soleil rayonnait d'un éclat particulièrement vif. Sans doute était-ce un bon présage pour les festivités qui auraient lieu dans la soirée-même dans le centre de Pontois. Une estrade avait été mise en place pour accueillir Thorment ainsi que les autres seigneurs de sa Cour. Tout au long de la soirée se succéderaient les diverses activités prévues, tels que les tournois ou scénettes. Le baron de Pontois serait ensuite invité à saluer son peuple avant de participer à un immense banquet organisé par son propre personnel. En fin d'après-midi, Thorment rejoignit la Grand'Place à bord de sa voiture de voyage, tirée par deux chevaux noirs. La foule s'était amassée en grand nombre et saluait le baron par des cris de joie et des gestes enthousiastes. Quelques personnes firent remarquer qu'il était étonnant de ne pas trouver Aliénor aux côtés de Thorment mais les serviteurs de celui-ci s'empressèrent de faire courir la rumeur que la baronne était souffrante et ne pouvait donc pas assister aux festivités. L'ordre venait du Grand Inquisiteur, qui ne voulait pas voir éclore un nouveau scandale après le fiasco du Jour du Serment.

Thorment assista aux tournois avec beaucoup d'entrain et fût un peu moins emballé par les représentations théâtrales, qui n'avaient jamais eu sa faveur. Il rejoignit la table du banquet alors que le soleil commençait à tomber, noyant le ciel de superbes colorations violettes et orangées. Le peuple chantait, dansait et s'essoufflait dans une joie temporaire. Il y avait tant de monde que Thorment n'aurait pu reconnaître aucun visage familier dans cette foule. Pourtant, il en cherchait un en particulier. Celui de Nyecia. Il avait secrètement espérer qu'elle vienne, ne serait-ce que pour la voir un instant et échanger un sourire bref avec elle, mais il savait qu'il y avait peu de chances qu'elle soit ici. À Pontois, malgré les apparences, depuis le Jour du Serment, l'atmosphère était tendue et les mesures visant à lutter contre la magie s'étaient renforcées. Il n'était donc pas très raisonnable de rôder en ces lieux par les temps qui courraient, à moins d'être certain de pouvoir cacher son jeu. De nombreux gardes se tenaient à proximité de Thorment, comme c'était toujours le cas lors de grandes festivités telles que celles-ci. Ils se tenaient toujours prêts à intervenir si quelqu'un tentait de s'en prendre à Thorment ou si une personne, dans la foule, avait la moindre attitude suspecte. Cependant, le temps était si agréable et la chaleur si douce que Thorment espéra que rien ne puisse venir troubler ce calme, qui lui rappelait ses débuts en tant que jeune baron, qui se déroulaient dans l'insouciance la plus absolue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
▲ DANS MA SACOCHE:
▲ CAPACITES:
▲ DISPONIBILITE RP: Open ♥
Voir le profil de l'utilisateur http://thesongofravens.forumactif.org/t173-we-all-have-a-story-to-tell-nyecia-la-flamboyante http://thesongofravens.forumactif.org/t170-once-upon-a-time-nyec
▲ MESSAGES : 73
▲ POINTS D'INFLUENCE : 2
▲ ÂGE : 30 ans
▲ RACE : Humain
▲ STATUT SOCIAL : Correcte et aisée dans un futur lointain (héritière d'une famille de riches marchands et chevalier)
▲ LIEU : Voyageuse, mais vous aurez plus de chance de la trouver à Pontois
▲ METIER OU OCCUPATION : Haut-Conteuse & membre des Ravens
▲ ALLEGEANCE : Le Peuple
▲ AVATAR & CREDITS : Bridget Regan ©Me
▲ MULTICOMPTES : Mérit Ravran
MessageRe: Mieux vaut s'attendre au prévisible que d'être surpris par l'imprévisible ~ Nyecia 21/9/2016, 12:12
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Nyecia & Thorment
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Nyecia soupira pour la énième fois de la journée. Comment pouvait-elle espérer se reposer après une mission avec les Ravens et un long périple jusqu’à son foyer le jour des festivités à Pontois ? Impossible et elles ne faisaient que débuter. Elle aurait du s’en douter. Elle avait eu le choix et aurait pu loger dans une quelconque auberge avec Vanwyn, membre des Ravens avec laquelle elle était la plus proche. Mais depuis ses retrouvailles avec Thorment, c’était plus fort qu’elle, Nyecia revenait plus souvent à sa ville natale. La jeune femme n’avait pas revu le baron depuis qu’elle l’avait laissé endormi et fiévreux dans ces appartements. Elle était tout de suite partie le lendemain après avoir reçu une missive des mercenaires. Elle ne s’inquiéta pas pour sa santé, car si les festivités étaient si bruyantes, c’était bon signe. Thorment devait probablement être entrain de regarder les tournois à la Grande place. Devrait-elle y aller ? Après quelques minutes de réflexion et se rendant à l’évidence qu’elle ne pourrait définitivement pas réussir à dormir, Nyecia se prépara à sortir.

Une heure plus tard, vêtue de sa longue robe blanche avec capuche, Nyecia rejoignit discrètement les festivités. Cela faisait des lustres qu’elle n’y avait pas assistés. Plus de douze ans un peu près, pourtant elle reconnaissait absolument tout et aurait été capable d’énoncer les prochaines activités à la minute près. Dire qu’elle aurait certainement pu participer au tournoi des combattants (ni des chevaliers ni des joutes, elle laissait cela à son père), elle les aurait tous poutrés, tellement ils la sous-estimeraient. Ça ne manquait jamais. Néanmoins, profiter du spectacle était tout aussi bien puis elle ne se dépensait pas. Enfin, ça c’était avant que le banquet débute. Repérant des Pacificateurs surveillants la foule, Nyecia contourna cette dernière, prudente, pour rentrer chez elle sans que l’armée de l’Ordre puisse la voir. Elle connaissait le visage de l’un d’entre eux. Lors d’une mission à Pontois, Nyecia l’avait mis à terre sans ménagement alors qu’il allait s’en prendre à un enfant mage, qui apeuré, avait utilisé une magie d’autodéfense dont il n’avait absolument pas conscience. Par la suite, elle avait mis en sécurité l’enfant et avait disparu. Nyecia n’était pas dupe, elle savait que s’il la voyait et la reconnaissait, le Pacificateur allait l’arrêter pour avoir aidé un mage.

Alors qu’il ne lui manquait plus que quelques mètres pour rejoindre une ruelle perpendiculaire à la Grande Place qui lui permettrait de se faufiler discrètement dans la ville en s’éloignant de la foule, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Une distraction qui coûta très cher à Nyecia. Pendant ce temps, le Pacificateur la vit et la reconnu aussitôt. Prévenant ces camarades, ce dernier déboula sur elle en un brutal placage au sol qui lui coupa le souffle, si ce n’est lui briser quelques côtes. Elle n’espérait vraiment pas, il ne manquerait plus que ça !

« Je t’avais bien dis que je te retrouverai. T’es fichu. » murmura le pacificateur en se relevant alors que Nyecia restait à terre en toussant, tentant de récupérer une respiration normale après un tel coup. Il l’avait pris par surprise, elle avait baissé la garde quelques secondes. Cela avait suffit. Elle se savait fichu à présent. Elle ne réussirait pas à se battre contre trois pacificateurs avec cette foule. L’un des compagnons du pacificateur, le plus costaud, releva Nyecia d’un coup, en calmant la foule et proclamant haut et fort qu’il n’y avait plus rien à craindre, qu’ils venaient d’arrêter une scélérate, complice de mages qui était elle-même suspectée d’utiliser de la magie noire. De la magie et noire en plus ? Elle ?! C’était nouveau ça !

« C’est ce que vous a dit votre collègue pour me capturer ? Sale menteur ! Tout ça juste parce que je t’ai mis à terre alors que tu t’en prenais à un enfant et tu veux ta vengeance désormais. Pitoyable et si lâche… »

Le costaud pacificateur avait bien du mal à la maintenir fermement, elle se débattait. Même si Nyecia savait la partie perdue d’avance, elle ne se laisserait pas humiliée de la sorte sans rien dire ni faire. Par contre, la provocation n’était peut-être pas la meilleure des façons pour se défendre, car, le pacificateur qui la connaissait et que l’on appellera Le Balafré du à sa méchante cicatrice sur sa joue gauche, la gifla violemment du revers de sa main. Sous le choc, Nyecia ne compris pas les mots qui sortirent de ces lèvres, mais elle sentit bien la douleur de sa joue rougit à vif.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageRe: Mieux vaut s'attendre au prévisible que d'être surpris par l'imprévisible ~ Nyecia 28/9/2016, 11:19
Le regard de Thorment sonda la foule pour finir par croiser ces yeux azurs et si doux qu'il aurait pu reconnaître sans difficulté parmi mille autres. Nyecia. Que faisait-elle ici ? Pourquoi s'était-elle risquée à rejoindre la Grand'Place en sachant pertinemment qu'elle risquait sa vie à la moindre attitude suspecte ? De plus, elle connaissait désormais la politique de la baronnie Hardorn et elle ne pouvait qu'être consciente de son extrême fermeté. Tout à coup, une bousculade agita la foule et le visage de Nyecia disparût dans la multitude de gens qui s'était attroupée sur la Grand'Place. Thorment ne savait pas ce qui était à l'origine de cette agitation et il s'en inquiéta dès que la jeune femme disparût de sa vue. Il se leva immédiatement, balayant la foule du regard à la recherche d'une capuche blanche fuyant dans une ruelle, mais il ne vit rien de ce qu'il attendait. Un noble lui demanda ce qu'il se passait. Il lui jeta un regard distrait avant de quitter l'estrade pour rejoindre la foule. La garde personnelle du baron s'affola immédiatement et s'empressa d'aller encercler Thorment afin d'assurer sa protection. S’engouffrer dans une masse aussi compact de gens était extrêmement risqué pour le baron de Pontois. Un assassin pouvait se cacher dans la foule et attendre le moment propice pour bondir et poignarder Thorment. Cependant, celui-ci ne pensa aucunement à cela lorsqu'il fendit la foule d'un pas déterminé, jusqu'au lieu où elle s'était furieusement agglomérée. Thorment saisit des bribes de paroles sans pouvoir comprendre la totalité des phrases énoncées. Lorsqu'il arriva enfin à destination, trois pacificateurs s'étaient regroupés autour d'une jeune femme, que l'un d'entre eux maintenait fermement. Encapuchonnée de blanc, Thorment sut immédiatement de qui il s'agissait mais il dût feindre de ne pas la reconnaître. L'un des pacificateurs, dont la joue était décorée d'une large cicatrice, gifla violemment Nyecia, avant de s'apercevoir de la présence du baron. Thorment hoqueta, retenant un cri de colère. Le pacificateur le regarda d'un air satisfait, semblant content d'avoir affiché publiquement - et plus particulièrement devant le baron - son autorité et sa rigueur, même sur une femme. Thorment approcha, les bras croisés dans le dos. « Pourquoi violentez-vous cette jeune femme ? De quoi est-elle accusée ? » demanda froidement le baron, plantant son regard glacial dans les yeux du pacificateur balafré. Il jeta un coup d'oeil rapide en direction de Nyecia, qui semblait sonnée par la gifle mais en voie de reprendre ses esprits. Il aurait aimé ordonner à ces pacificateurs de la relâcher et l'amener avec lui dans son château afin que son médecin la soigne, comme elle avait veillé sur lui l'autre nuit, mais devant toute cette foule, cela aurait créé un scandale. « Elle a fait usage de la magie noire, Monsieur le Baron, ce qui est formellement interdit par l'Ordre sur le territoire de la baronnie Hardorn. » Thorment savait que c'était faux, que Nyecia n'était pas magicienne et que, même si elle l'était, elle n'utiliserait pas ce genre de pouvoirs abjects.

Les traits du baron se tendirent. Thorment savait que Nyecia s'était mise dans une situation délicate, et il ne pourrait peut-être rien faire pour la délivrer. Lui, le baron, sur ses propres terres, serait peut-être complètement impuissant. Il n'osa pas la regarder. « Avez-vous des preuves ? » lâcha-t-il sèchement. Le pacificateur manqua de s'étrangler et une rumeur d'étonnement et de protestation parcourut la foule. Thorment n'avait jamais remis en question l'autorité des pacificateurs, et donc celle de l'Ordre. Tout le monde sembla extrêmement choqué par sa question, si bien que la rumeur se transforma en brouhaha. « Silence ! » hurla Thorment. Les éclats de voix se dissipèrent pour finir par disparaître complètement. Le baron fit un pas dans la direction du pacificateur qui avait giflé Nyecia. « Je répète ma question : avez-vous des preuves ? » siffla Thorment, les dents serrées. Le visage du pacificateur sembla se déconfire. Il ne s'attendait pas à une telle réaction de la part du baron, qui avait toujours accordé à peu près tous les excès de zèle à l'Ordre, preuve à l'appui ou non. Le balafré ne sembla même pas être en mesure de trouver les mots. « Eh bien... Nous avons des témoins, monsieur le Baron. » Que cela soit vrai ou faux, à partir du moment où la présence de témoins était invoquée, Thorment ne pouvait plus s'opposer à l'arrestation. Le baron pivota sur ses talons, pour tourner le dos au pacificateur et pour faire face à Nyecia. L'homme qui la maintenait toujours fermement la saisit par les cheveux afin de tirer sa tête en arrière. Thorment le foudroya du regard. Était-ce vraiment nécessaire ? Non. Mais devant une telle foule, Nyecia avait aussi le malheur de servir d'exemple. Thorment ne pouvait rien faire. Il ne pouvait pas se trahir encore plus devant autant de personnes. D'une voix plus basse, Thorment demanda à la jeune femme : « Avez-vous quelque chose à dire ? » Le baron savait qu'elle avait tout intérêt à ne rien dire et à se laisser faire pour ne pas aggraver son cas. Il savait aussi qu'on allait l'emmener dans la prison de Pontois d'ici quelques minutes, sous ses yeux, sans qu'il ne puisse rien y faire. Le visage du baron se ternit à cette idée. Il ne s'était rendu qu'une seule fois à la prison de Pontois et au vu des cris qu'il y avait entendu, il avait une vague idée de ce que l'on faisait subir aux prisonniers dans les salles d'interrogatoire. Un frisson lui glaça tout le corps à cette pensée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
▲ DANS MA SACOCHE:
▲ CAPACITES:
▲ DISPONIBILITE RP: Open ♥
Voir le profil de l'utilisateur http://thesongofravens.forumactif.org/t173-we-all-have-a-story-to-tell-nyecia-la-flamboyante http://thesongofravens.forumactif.org/t170-once-upon-a-time-nyec
▲ MESSAGES : 73
▲ POINTS D'INFLUENCE : 2
▲ ÂGE : 30 ans
▲ RACE : Humain
▲ STATUT SOCIAL : Correcte et aisée dans un futur lointain (héritière d'une famille de riches marchands et chevalier)
▲ LIEU : Voyageuse, mais vous aurez plus de chance de la trouver à Pontois
▲ METIER OU OCCUPATION : Haut-Conteuse & membre des Ravens
▲ ALLEGEANCE : Le Peuple
▲ AVATAR & CREDITS : Bridget Regan ©Me
▲ MULTICOMPTES : Mérit Ravran
MessageRe: Mieux vaut s'attendre au prévisible que d'être surpris par l'imprévisible ~ Nyecia 2/10/2016, 11:48
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Nyecia & Thorment
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Malgré le coup reçu, Nyecia reconnu aussitôt la voix de Thorment. Elle frissonna, n’osant pas relever la tête tout de suite. Il était venu, mais pourrait-il faire quelque chose ? Son infime espoir, naissant grâce aux réactions de Thorment, aimerait que la réponse à cette question soit positive. Malheureusement, Nyecia ne se berçait plus d’illusions à ce sujet depuis bien longtemps. Elle savait qu’elle ne sortirait pas indemne de cette situation et même si elle se savait innocente et emprunte d’aucun mal, elle ne pouvait s’empêcher de se sentir humiliée et honteuse. Pourquoi cela arrivait devant lui ? Pourquoi devait-il la voir ainsi ? Nyecia ne voulait pas imaginer l’état dans lequel elle serait si la situation empirée. De toute façon, elle n’eut pas le luxe d’y penser, car une phrase d’un des pacificateurs l’insurgea.

« Eh bien... Nous avons des témoins, monsieur le Baron. »

** Pas un mais DES témoins ?! C’est faux ! Ils ont du être grassement payés ceux-là ! **

Quoiqu’il ne fût pas impossible qu’il y ait eu des témoins ce jour-là. A vrai dire Nyecia n’avait pas fait attention aux alentours, mais s’il y avait bel et bien eu témoins, ceux-ci ne pouvaient pas dire qu’elle avait usé de magie ! Sauf si l’un des individus, par malentendu et ne comprenant pas ce qui se passait, était arrivé pile à l’instant où l’enfant mage s’était inconsciemment protégé. Ce témoin l’avait-il vu et cru alors que la magie venait d’elle et non de l’enfant ? Elle l’ignorait, mais elle connaissait la vérité. Dans tous les cas, elle n’avait pas usé de magie, elle en était incapable malgré son Don. Néanmoins, l’envie de l’utiliser à l’instant où le pacificateur tira ses cheveux pour qu’elle relève la tête, la démangeait fortement !

Nyecia croisa alors le regard de Thorment. Elle aurait bien eu envie d’esquisser un sourire à la vue du foudroiement qu’il venait de lancer au pacificateur, mais cela aurait pu être mal interprété. Elle se contenta de ne pas le quitter des yeux. De toute façon, elle savait que ces mains étaient toutes aussi liées que les siennes, elle le lui avait bien dit la dernière fois qu’ils s’étaient vus et voilà qu'ils en faisaient cruellement les frais aujourd'hui.

« Avez-vous quelque chose à dire ? »

« J'ai déjà dis tout ce que j'avais à dire. Il est inutile d’ajouter de l’huile sur le feu des mensonges. »

Son cas venait de s’aggraver. Ils le savaient tous les deux, mais il était très difficile de contenir le caractère de la Flamboyante. Etait-elle effrontée? Assurément, les pacificateurs et l'Ordre le prendraient ainsi et ce ne serait pas entièrement faux. Ceux qui croyaient en son innocence, verrait alors un soupçon d'honneur, de dignité et de sincérité en plus. Ces paroles étaient vraies et peu importe la punition qu’elle allait subir pour cela, elle ne se trahirait pas. Nyecia n’en démordrait pas et, provocatrice, on aurait même dit qu’elle tendait son autre joue comme si elle prédisait la réaction du Balafré dont le visage était devenu rouge de colère.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageRe: Mieux vaut s'attendre au prévisible que d'être surpris par l'imprévisible ~ Nyecia 9/10/2016, 16:53
« J'ai déjà dis tout ce que j'avais à dire. Il est inutile d’ajouter de l’huile sur le feu des mensonges. » lâcha froidement Nyecia pour briser le silence, toujours fermement maintenue par deux pacificateurs. Les paroles de la jeune femme avaient eu le don d'irriter d'autant plus le pacificateur au visage traversé d'une cicatrice, ce qui mit Thorment dans une position d'autant plus délicate. La politique qui régnait actuellement à Hardorn voulait qu'on traite sans pitié les mages et le Baron ne pouvait pas vraiment s'y opposer là, tout de suite, publiquement, au risque de perdre toute crédibilité. Le balafré s'approcha de Nyecia et Thorment suivit attentivement ses moindres gestes. Il empoigna la jeune femme par les cheveux pour lui faire basculer la tête en arrière. « Tu parleras très bientôt, crois-moi. » Le pacificateur jeta aussitôt un coup d'oeil dans la direction du baron, comme s'il cherchait à s'attirer ses grâces par sa démonstration de force. Contrairement à ce qui aurait pu être attendu, Thorment ne broncha pas et n'afficha aucun sourire satisfait en voyant les traits du visage de Nyecia se crisper sous la brutalité des gestes du Balafré. Il fit un pas en direction du pacificateur et lui murmura, de façon à ce que seul son interlocuteur puisse l'entendre : « Évitez d'exciter les effusions de la foule. » Le pacificateur lança un regard étrange en direction de Thorment, comme s'il avait compris quelque chose. Comme s'il avait saisi que l'attitude du baron à l'égard de cette « criminelle » ne provenait pas d'une sympathie soudaine ou d'un sentiment de pitié à l'égard de son statut de femme, mais d'autre chose de plus secret. Quoi ? Il n'en savait rien encore mais sans doute ne tarderait-il pas à le découvrir.

Thorment fit un pas en arrière, ne quittant pas du regard le Balafré. « Avons-nous votre permission pour l'emmener et l'interroger, monsieur le baron ? » souffla le pacificateur défiguré avec un air quelque peu supérieur qui déplut énormément à Thorment. Il trouva cet homme un peu trop intrusif et arrogant à son goût. Il sut immédiatement qu'il devrait s'en méfier par la suite. D'ailleurs, cette impression ne le rendait pas enclin à laisser Nyecia entre ses sales pattes mais il n'avait pas d'autres choix. Thorment ne pouvait rien faire pour elle. Il était pris au piège. « Vous l'avez. » répondit-il simplement et froidement. Il fit volte face, se pencha vers Nyecia et lui murmura un rapide et bref : « C'est temporaire. » entre deux éclats de joie de la foule. Pour ne pas paraître encore plus suspect qu'il ne l'était déjà, Thorment crut bon d'ajouter à voix haute : « Tu as compris, scélérate ? » Il tourna immédiatement le dos à Nyecia pour ne pas croiser son regard et rendre cette épreuve encore plus difficile. Il ne préférait pas imaginer ce que cet homme - de toute évidence vide de la moindre once d'humanité - avait l'intention de lui faire subir. « Hors de ma vue. » cria Thorment avant de fendre la foule, qui l'acclamait tel un sauveur, alors qu'il n'avait fait que mentir pour éviter de se retrouver dans la ligne de mire de l'Ordre, tout autant que les Fran. Il alla rejoindre l'estrade d'où il venait, sans regarder en arrière, le coeur serré et le visage tendu. Il vit la foule s'agiter au loin et il comprit que les pacificateurs maintenant Nyecia tentaient de rejoindre la prison sous les cris de la foule.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
▲ DANS MA SACOCHE:
▲ CAPACITES:
▲ DISPONIBILITE RP: Open ♥
Voir le profil de l'utilisateur http://thesongofravens.forumactif.org/t173-we-all-have-a-story-to-tell-nyecia-la-flamboyante http://thesongofravens.forumactif.org/t170-once-upon-a-time-nyec
▲ MESSAGES : 73
▲ POINTS D'INFLUENCE : 2
▲ ÂGE : 30 ans
▲ RACE : Humain
▲ STATUT SOCIAL : Correcte et aisée dans un futur lointain (héritière d'une famille de riches marchands et chevalier)
▲ LIEU : Voyageuse, mais vous aurez plus de chance de la trouver à Pontois
▲ METIER OU OCCUPATION : Haut-Conteuse & membre des Ravens
▲ ALLEGEANCE : Le Peuple
▲ AVATAR & CREDITS : Bridget Regan ©Me
▲ MULTICOMPTES : Mérit Ravran
MessageRe: Mieux vaut s'attendre au prévisible que d'être surpris par l'imprévisible ~ Nyecia 25/10/2016, 12:43
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Nyecia & Thorment
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Tu parleras très bientôt, crois-moi. »

Nyecia serra les dents. Elle mettait toutes ses forces pour ne pas empirer encore plus la situation, mais l’envie de cracher à la figure du Balafré ne manquait pas. Quand ils seraient loin de la foule, elle n’hésiterait pas. Car elle ne se faisait aucune illusion. Elle connaissait la politique envers les accusés de magie, surtout à Hardorn, et elle allait être directement enfermée dans une prison en attente de jugement. Si jugement, et équitable, il y aurait... De par les rumeurs, beaucoup n’arrivait même pas jusqu’au jugement… Quelles tortures allaient-elles devoir endurer ? Alors que Nyecia y réfléchissait, Thorment se pencha vers elle.

« C'est temporaire. »

Un triste sourire s’afficha sur son visage alors que Thorment reprenait la parole à haute voix pour faire semblant. Peu importait, elle ne retenait que sa première phrase. Nyecia aurait bien voulu ajouter quelques mots, mais il s’éloignait déjà et ses bourreaux ne perdirent pas une seconde pour la relever brusquement et la mener vers sa potence ou pire encore. Sûrement pire d’ailleurs… Plus ils s’éloignaient de la foule, plus elle en prenait conscience. Submergée par l’angoisse et réalisant que peut-être elle ne reverrait jamais Thorment malgré ces dires, le besoin de lui dire, ce qu’elle n’avait jamais osé lui avouer depuis leur retrouvaille, se faisait de plus en plus urgent. Comment faire alors qu’il avait déjà rejoins l’estrade et qu’elle, elle était aux mains de trois pacificateurs ? Elle obtint sa réponse lorsqu’ils quittèrent la foule et pénétrèrent dans une ruelle.

Petite rue, il n’y avait plus que le Balafré qui la maintenait tandis que les deux autres ouvraient le passage. Nyecia savait qu’elle ne pouvait pas s’échapper, mais elle pouvait gagner suffisamment de temps pour envoyer un dernier message. En un éclair, son coude rencontra le menton du Balafré. Surpris, ce dernier perdit l’équilibre, ce qui permit à Nyecia de le basculer jusqu’à ces deux collègues en face et il atterrit sur eux comme un tonneau de vin. Sans un regard, Nyecia se précipita pour rebrousser chemin vers la foule. Pur folie ? Pas exactement puisqu’elle ne comptait pas s’enfuir. Elle ne tenait pas à augmenter sa peine, mais elle avait juste besoin d’un enfant et elle avait plus de chance d’en trouver un là où il y avait le plus de monde. Arrivée à l’orée de la ruelle, elle vit une petite fille.

** Parfait! **

Le plus doucement possible tout en étant rapide, Nyecia rejoignit la petite fille qu’elle isola quelques minutes. Juste le temps d’utiliser son don sur l’enfant. Encore innocent et pur, les enfants étaient un parfait auditoire et réceptacle pour son don et, même si elle n’appréciait pas d’agir ainsi, c’était également les seuls qu'elle pouvait manipuler puisqu’ils étaient le plus réceptifs. Avec le bon ton, la bonne intention et le regard rivé dans le sien, elle persuada aisément la jeune fille que son message était essentiel et qu’elle devait le donner à la personne concernée le plus vite possible. Entendant des pas lourds s’approchaient, Nyecia compris que les pacificateurs arrivaient.

« L’homme sur l’estrade. Va, maintenant. Merci. »

Un rapide baiser sur le front et Nyecia tapota l’épaule de la petite fille qui courra dans la foule. Pile à cet instant, Nyecia fut violemment tirée en arrière et plaquée contre un mur.

« Toi! Espèce de... Je te fais la peau quand on arrivera. »

Sans aucune résistance, Nyecia se laissa embarquer, l’esprit plus serein, même si l’angoisse et la peur de ce qui l’attendait persister toujours. Elle ne se rebella plus et le chemin se passa calmement jusqu’à l’arrivée en prison. Pendant ce temps là, la petite fille qui avait écouté la Flamboyante accourrait vers l’estrade. N’étant qu’une enfant inoffensif, aucun garde ne l’arrêta et elle arriva jusqu’à Thorment sans aucune difficulté. Elle tira gentiment sur la cape de ce dernier tout en l’interpellant.

« J’ai un message pour vous. La dame aux yeux bleu a dit que c’était essentiel pour qu’un jour elle me conte la suite de l’histoire. C’est ça : Tu as toujours été le seul… Tu l’es toujours… »

Son message délivré, la petite fille s’éclipsa aussi rapidement qu’elle était venue sans comprendre ni le contenu ni l'importance du message.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Mieux vaut s'attendre au prévisible que d'être surpris par l'imprévisible ~ Nyecia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Galaad - Mieux vaut se méfier de l'eau qui dort ! [Terminée]
» JAELYN (+) mieux vaut rater un baiser que baiser un raté.
» Mieux vaut tenir un lapin que poursuivre un lièvre [Sydney & Chase]
» Mieux vaut ne pas songer au passé, rien ne le peut changer.
» Mieux vaut tard, que jamais [PV Anya]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Song of Ravens-
Sauter vers: