Into the Woods -ft. Haryn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: 
 :: RP abandonnés
Invité
Invité
MessageInto the Woods -ft. Haryn 11/8/2016, 12:32


Haryn & Aeten Grislune
, quelque part dans la foret de Greythern





  Cette forêt sent bon. Et cela n'a rien à voir avec les remugles habituels de la végétation. Le vent transporte bien évidemment les senteurs d'humus, de conifères à la sève odorante, de parterre de mousse moelleuse... mais il y a plus que ça. Ça sent la magie. A plein nez. Percy est dans tous ces états; jamais il n'a montré autant d'insouciance, et à le voir jouer ainsi à la poursuite de lui seul sait quoi, on pourrait le confondre à un simple renard. Il capte mes pensées et me jette un regard de dédain avant de reprendre de plus belle. C'est sans conteste l'endroit le plus apaisant que nous ayons jamais visité.
Denebre a laissé ses bâtisses de pierre s'amenuiser à mesure que nous nous en éloignions. Perce-Neige avait tenu à voir la ville, aussi l'avais-je autorisé à rester sous couvert de ne pas montrer le blanc de son pelage à qui voulait. Nous y avions fait provision de viande séchée et de beurre ainsi que de tenues plus légères en vue de notre périple jusqu'à la mer du Sud. Tout ce qui ne peut se trouver en forêt. C'est  au deuxième jour que le protecteur couvert de Greythern nous avait accueillit.
"On ne prend que le nécessaire" Je dis à Percy qui déjà grattait le sol furieusement pour dénicher les Baies de Dragons. Il hocha la tête avec son je-m'en-foutisme habituel et gratta de plus belle. Je lâchais un soupir de reproche et m'accroupit pour m'adonner à mes exercices de contrôle habituel. A même le sol, je me mit en tailleur et remonta ma manche pour dévoiler mon avant bras droit, là où je puisais mon mana depuis mon arrivée à Xetesk. Je sortis ma dague et transperça la chair non loin du coude, une toute petite piqûre. Quels blaireaux ces novices de second degrés qui s'entaillent sur deux pouces pour puiser plus vite. Je laisse le sang perler et en retire jusqu'à la moindre parcelle qu'il me faut. Alors je reporte mon attention sur la terre fraîche que j'ai prit soin de découvrir d'un geste de la  main avant de commencer. Les particules s'élèvent doucement sous ma volonté et les runes que je psalmodie tout bas. Très vite, un petit bonhomme de terre dans le guigne devant moi, l'air, comme pour m'accompagner sans que je le lui ait demandé fait virevolter quelques feuilles qui semble accompagner mon petit être dans sa danse. Percy s'est arrêté de jouer et m'observe. La  rengaine habituelle "Plus doucement" ou "Concentre-toi mieux que ça"
ne vient pas. L'atmosphère de cette forêt le rend curieusement plus pieux, ou plus insouciant.
"Allez, il ne reste plus qu'une petite heure de soleil, aide moi à trouver un coin pour dormir au sec". Le démon file sans demander son reste. Je suis d'avis qu'il a déjà repéré notre couchaille et je le suis donc. Le camp, ce n'est  rien de plus qu'un endroit feuillu avec quelques pierres au besoin pour échafauder un foyer pour les braises. Nous avons nos gourdes pleines, de quoi manger. Je rassemble les feuilles morte pour me constituer un couchette et m'allonge, le tête tournée sur le couvert des branchages et les quelques étoiles qu'ils laissent filtrer. Percy reste debout à guetter. Ce renard ne dort décidément jamais! Tourné sur le côté, je ne vois que le bout de sa queue qui bat l'air. Il semble agité malgré son immobilité de gargouille. Alors je me raidis, et j'écoute. Tout a coup, mon compagnon recule avec un  léger grognement. "Ils nous entourent... comment j'ai fait pour les manquer?" glapit-il. D'un bond,comprenant parfaitement qui sont Ils, je m'entaille plus ouvertement que lors de mon exercice, prêt à soulever la clairière entière.
Dans ces quelques instants de calme qui précèdent la mort, j'inspire profondément. "C'est un bel endroit pour en finir, pas vrai?".  Mon ami me regarde avec tendresse. Décidément, lui aussi sentait les choses tourner au vinaigre. Je tend ma main vers lui et le caresse près des babines pour qu'il ingurgite un peu de mon sang. Prêts? Nous l'étions. Confiants de la suite, c'était une autre paire de manche.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageRe: Into the Woods -ft. Haryn 18/8/2016, 23:52


Comme à chaque fois qu'il s'apprêtait à quitter la forêt de Greythern, Haryn était assailli par une armée d'émotions contradictoires : de l'envie, de l'espoir, du dégoût, de la mélancolie, de la honte... Se penser au dessus de tout, au dessus même de son humanité qu'il abhorrait tant, n'avait jamais été suffisant pour éteindre la flamme qui le tourmentait à chaque fois qu'il posait les yeux sur Enya Aemrys. Faible, stupide, naïf, il savait qu'il ne ferait que se brûler et pourtant il continuait de revenir, encore et toujours. Parce qu'il était faible, parce qu'il était stupide, parce qu'il était naïf. Il méritait cette douleur mais la guérisseuse n'avait rien fait pour qu'on la lui inflige ; aussi, quand la belle enchanteresse lui proposa de dormir dans son humble chaumière, le prêtre déclina gracieusement l'invitation, ne pouvant répondre de ses actions s'il passait à nouveau la nuit avec Enya et satisfait simplement de l'avoir vue quelques instants.

Profitant des dernières heures de lueur offertes par Yëvinn, Haryn partit de bonne heure et commença à remonter la piste de fleurs de jasmin menant jusqu'à la demeure de la guérisseuse de Greythern, en soupirant. Il ne comprenait toujours pas ce qu'une guerrière aussi puissante, une ancienne Archimage de Julatsa, pouvait bien faire coincée dans cette forêt à soigner des pouilleux au lieu d'être en première ligne de la bataille contre l'Ordre des Inquisiteurs mais il était fatigué d'avoir cette conversation avec elle, alors il gardait ses réflexions pour lui-même : si fréquenter Enya lui avait appris une chose, c'était bien de faire attention à ce qu'il disait en sa présence sous peine de douloureuses représailles.

Son baton de mage en main, le prêtre avait alors bien avancé dans son trajet pédestre, les yeux dans le vague, son esprit obnubilé par le souvenir de ces yeux envoûtants et de cette odeur de jasmin qui enivrait encore ses sens. Le soleil était déjà couché mais Haryn préférait continuer d'avancer à la lumière des étoiles, n'ayant pas l'envie de se casser la nénette à monter un camp lui-même. Avec un peu de chance, il tomberait sur quelqu'un qui accepterait de partager son camp avec lui, sinon il continuerait de marcher jusqu'au petit matin. L'élégant prêtre n'en était plus à sa première nuit blanche, et une longue marche au clair de lune lui ferait du bien, il en était certain. Au loin, un point lumineux attira son attention, un feu de camp, presque éteint. Haryn se dirigea dans cette direction.

Après quelques minutes de marche, il s'était enfin assez rapproché du feu de camp, finalement ravi d'avoir l'occasion de se reposer, mais alors qu'il s'apprêtait à se présenter, il s'arrêta net. Des Pacificateurs. Ses yeux se plissèrent avec suspicion. Ils n'étaient pas particulièrement nombreux, 4 ou 5, 6 grand maximum. Au centre du cercle qu'ils formaient se tenait un jeune homme, probablement un fugitif. L'attaque n'avait pas encore commencé mais il savait que le jeune homme les avait repérés, et les Pacificateurs le savaient aussi. Curieux, Haryn décida, pour l'instant, de prôner l'inaction. Il savait que les Pacificateurs n'allaient pas immédiatement tuer le fugitif mais plutôt tenter de le capturer. Malgré sa haine de l'Ordre des Inquisiteurs, le prêtre n'était pas encore sûr de vouloir aider un étranger, alors il attendait de voir ce qui allait se passer. « Qu'est-ce que tu vas faire… ? » murmura-t-il, pensivement, en gardant les yeux fixés sur le garçon. Si l'adolescent faisait preuve d'adresse ou d'intelligence, peut-être, peut-être, Haryn déciderait-il de l'aider à se sortir de ce mauvais pas. Après tout, il n'était pas sans coeur...
Revenir en haut Aller en bas
Into the Woods -ft. Haryn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Blair Woods [validée]
» Let's stroll in the woods... [PV Chris]
» A DECLARATION OF SUPPORT FOR THE PALESTINIAN PEOPLE BY AFRICAN PEOPLE IN THE US
» 07. [Pavillon Woods] Listen to me when I say...
» Leah WOODS - I feel lonely in a crowd

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Song of Ravens-
Sauter vers: