Mérit Ravran
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: 
 :: Aux portes du royaume :: Bienvenue à Balaïa
avatar

Feuille de personnage
▲ DANS MA SACOCHE:
▲ CAPACITES:
▲ DISPONIBILITE RP: OPEN ♥
Voir le profil de l'utilisateur http://thesongofravens.forumactif.org/t128-les-clochettes-des-bois-merit-ravran#bottom http://thesongofravens.forumactif.org/t108-merit-ravran
▲ MESSAGES : 245
▲ POINTS D'INFLUENCE : 57
▲ ÂGE : 19 ans
▲ RACE : Humain
▲ STATUT SOCIAL : Noble
▲ LIEU : Baronnie Ravran, Forêt Thornewood
▲ METIER OU OCCUPATION : Guérisseuse
▲ ALLEGEANCE : Le Culte des Douze
▲ AVATAR & CREDITS : Imogen Poots ©freschamp
▲ MULTICOMPTES : Nyecia la Flamboyante
MessageMérit Ravran 30/7/2016, 12:35

ᚕ Mérit Ravran
The earth has its music for those who will listen

Nom et prénom : Mérit Ravran Age : 19 ans Race : Humain Contrée de naissance : Baronnie Ravran, Blackthorne Statut social : Noble Statut civil : Célibataire Orientation sexuelle : Hétérosexuelle Métier/Fonction : Guérisseuse Allégeance : Le Culte des DouzeGroupe : The Tempérance Célébrité et crédit : Imogen Poots ©freschamp>Caractère : Toujours plus à l’aise et à l’écoute de la nature et de ce qui l’entoure, Mérit n’est pas connue pour sa sociabilité. Elle n’est pas asociale pour autant, mais elle n’accorde plus le privilège du contact rapproché depuis la mort de sa sœur aînée. Cela n’empêche pas Mérit d’être empathique et sensible. Ses sens, son intuition et son instinct ne sont pas aussi fins que ceux des elfes, mais son air soit disant absent n’est autre qu’une expression de ses facultés, plus développées que celles de la plupart des êtres humains. En accord, elle est plutôt calme, patiente et pacifique. Il est très rare de voir Mérit en colère. Ce n’est pas réellement dans son caractère, mais cela peut arriver. Elle est assez têtue et si vous la poussez vraiment à bout ou qu’elle est empêtrée dans les méandres de sentiments complexes et variés. Car oui, malheureusement, Mérit se laisse très aisément emporter par ses sentiments. Une femme de cœur. Une femme de doutes également. Son passé (avec la lourde culpabilité qu’elle s’inflige) la hante énormément. Au lieu d’en parler pour se libérer, Mérit garde tout. De part son enfance, elle a pris la mauvaise habitude de se replier sur elle-même. Et même si son visage est assez expressif, Mérit n’exprime pas forcément ses vraies pensées. Elle est bien mystérieuse, introvertie, rancunière et réservée. Néanmoins, malgré ses défauts, Mérit est une jeune femme terriblement attachante, douce, généreuse et qui, au fond, n’espère et ne désire qu’une chose : être aimée, pouvoir aimer et s’exprimer en retour, se sentir à sa place et être bien avec elle-même et avec les autres.


     


Qui es-tu ?

Je refais peau neuve ♥ Je ne suis toujours pas à l'aise avec les présentations, mais je vais faire un effort. J'ai pour pseudo la plupart du temps Chikage, Chik ou Petite Fée en Sucre sur le net, d'innombrables noms pour X personnages depuis le temps que je RP. J'adore les univers fantastiques et magiques, je dévore les livres et les séries aussi; et je me laisse un peu trop tenter par des forums qui en valent la peine, mais comment résister à celui-ci si bien étudié, pensé et aimé?  :bave:
Malgré que je rp depuis plus de 10 ans, je ne me considère toujours pas comme une bonne rpiste à cause de mon manque de fluidité, mais j'espère que ça vous conviendra quand même, car j'ai hâte de rp sur le forum!  :waii:  :yeah:



Quelle est votre opinion sur la Reine de Balaïa ?
Mérit n’a jamais rencontré Elise Hyld, mais en faisant abstractions des avis non objectifs, elle lui semble être une jeune femme trop prestement couronnée. Mérit ne veut pas dire par là que la jeune femme n’a pas les capacités d’être une bonne reine pour son peuple.  Loin de là et même si elle ne la connait pas, Mérit considère qu’elle pourrait être une possible bonne et grande reine. Elle connaît les bienfaits d'une femme pour son peuple. Néanmoins, malgré les préparations et l’éducation qui doivent préparer l’héritier au trône, il faut un caractère très solide et un mental d’acier pour régner. Ne pas se courber comme une branche au premier coup de vent. Car les difficultés seront présentes. Mérit l’a vu à plusieurs reprises à chaque fois qu’elle observe sa sœur, et elle n’est que baronne (comparé au sang et au rang royal). Mérit imagine donc que les devoirs et les épaules de la reine doivent être biens lourds. Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

La guérisseuse ignore si elle pourra avoir l’honneur de rencontrer un jour la reine, puisque selon elle, ce rôle incombe à la Baronne de Ravran. En tout les cas, si ce jour devait arriver, Mérit serait enchantée de pouvoir se faire sa propre opinion, mais surtout, de voir s’il est possible de discuter avec Elise d’un sujet qui lui tient à cœur : la réhabilitation du Culte des Douze. Mérit est pertinemment consciente qu’il s’agit là d’un sujet très délicat, mais elle ignore s’il a bien existé une réelle discussion et un débat récemment concernant l’ancien culte. Elle sait aussi que la Cour et les Inquisiteurs (peut-être même la reine) y sont réfractaires, mais qui y a-t-il de mal à vouloir discuter, peser le pour et le contre et peut-être envisager de laisser les personnes choisirent leur propre culte ?

Oui, si Mérit en a l’opportunité, elle aimerait sincèrement voir et parler avec la reine de Balaïa.  

Est-il possible que les Dragons existent réellement ?
Oui. Mérit croit en l’existence des dragons comme en beaucoup d’autres êtres magiques appartenant, soit disant, aux légendes. Elle n’ignore rien des origines et de la disparition des dragons. Elle sait donc que ces derniers ont été bannis par les Douze. Maintenant banni ne signifie pas extinction totale pour Mérit. Elle est persuadée que le retour des dragons est possible, mais pas de n’importe quelle façon ou pour n’importe quelle raison. En y réfléchissant un peu plus, la vision de Mérit pourrait aussi correspondre à un retour des dragons : un monde mis à feu et à sang. Mais pourquoi revenir avec une telle intention ? De ce qu’elle en sait, les dragons ne sont point stupides. Les contrôlerait-on ? Beaucoup de questions et d’hypothèses sont possibles lorsqu’on ne possède pas tous les morceaux du puzzle. Mérit préfère donc s’abstenir et croire que sa vision n’est qu’un futur aléatoire possible et qu’elle ne concerne pas les dragons.


Croyez-vous que les ouestriens soient une menace pour le royaume ?
Mérit est partagée sur la question.
Son caractère pacifique et son désir de paix et de prospérité l’incitent à relativiser la question. Pourquoi enclencher une nouvelle guerre qui n’apporterait que malheur, disgrâce, horreur et nombre de morts tant pour les ouestriens que pour les balaïens ? Mérit se refuse de croire que tous les ouestriens souhaitent une telle chose. Puis de leur point de vue, la menace ne serait-ce pas nous, le royaume ?

Cependant, son passé et sa vision l'a font douter et craindre le pire. Elle redoute un amalgame de la part d’Harleen concernant les ouestriens à cause de la perte de leur sœur aînée qui a été tué par l’un d’entre eux. Elles ignorent qui et Mérit sait qu’Harleen désire vengeance. Et le pacte de non agression signé avec l’un des clans ne rassure pas Mérit, surtout qu'il semblerait que l'assassin ne fasse pas partie de ce clan-ci. Donc si les ouestriens essaient quoique se soit, Harleen n’hésitera pas une seconde à riposter, elle le sait. De plus, sa récente vision d’un monde mis à feu et à sang l’inquiète encore plus. Est-ce un signe que cette menace est bel et bien réelle ou sa vision concerne-t-elle autre chose ? Dans tous les cas, Mérit fait partie de ces personnes qui désirent ardemment garder paix et prospérité sur leurs terres, car elles savent que ça ne va pas durer…


Que pensez-vous de l'influence grandissante de l'Ordre des Inquisiteurs ?
Préoccupante, voir très préoccupante.
En effet, l’allégeance de Mérit et de sa famille va au Culte des Douze. Elle a toujours cru et prié pour ces dieux, nonobstant le risque qu’elle encourt : des châtiments, voir la mort. Plutôt la deuxième option si les Inquisiteurs apprenaient qu’elle a des visions et qu’elle aide, soigne et cache un magicien de surcroît. Mérit aimerait donc que l’ancienne religion soit rétablie. Pas forcément en tant qu’ordre d’état, mais qu’au moins, on autorise les gens à choisir individuellement leur propre religion et en qui ils veulent croire sans craindre d'être torturé ou tué. Ce serait un début.  

Selon elle, le choix de retirer l’ancienne religion a été une mauvaise décision, malgré qu’elle comprenne la peur que le peuple a dû ressentir à l’époque à cause de la Veuve Noire. Mérit pense que la faute revient aux hommes et non pas forcément de cette nouvelle religion instaurée. N’est-ce pas les Inquisiteurs qui tuent au bûcher les personnes par simple soupçon d’hérésie ou d’être lié à la magie de près ou de loin ? La magie a toujours existé et fait toujours partie de Balaïa. Sans elle, leur terre disparaîtrait ! Tout ceci n’est que pure folie, cruauté, méchanceté et stupidité humaine. Mérit n’est point violente et espère qu’un jour cette folie cessera et que les Inquisiteurs se rendront compte de toutes leurs erreurs et leurs atrocités. Les choses doivent changer, mais pour cela il faut du temps et de la volonté. Sauf que Mérit n’ait pas certaine que Balaïa ait ce temps.










Histoire
« Il existe une fleur qui fleurit dans l’obscurité. Au milieu des ombres, elle s’épanouit. Elégante, elle est un vrai enchantement. Sa douce fragrance, un entêtant et irrésistible parfum. Elle avait si peu de chance d’exister, el Lirio de los Valles... »

A la recherche de ces Clochettes des bois, une enfant aux boucles d’or s’aventura seule dans la forêt Thornewood avec H’iarel pour seul guide. La petite Mérit avait été défié par ses deux sœurs aînées, Neerath et Harleen. Elle devait leur ramener avant l’aube la fleur dont leur mère ne cessait de la comparer avec amour. En récompense, elles pourraient enfin jouer ensemble. Naïve et pleine d’innocence, Mérit ne songea pas un instant que ses sœurs se jouaient d’elle et qu’elles n’avaient aucune intention de respecter cette promesse. Mais souhaitant éperdument être acceptée et aimée par ses sœurs, Mérit aveuglait, s’acharna à l’accomplir en croyant qu’il suffisait juste de prouver sa valeur à leurs yeux…

La dure et cruelle réalité rattrapa la petite fleur lorsque celle-ci ne réussit pas à rebrousser chemin. Aux premières lueurs du jour, ne trouvant pas sa fille dans son lit, Merentha partie à sa recherche et la retrouva recroquevillée aux pieds du grand chêne où poussaient quelques Lirio de los Valles à l’ombre. Mérit avait trouvé les clochettes, mais avait été incapable de rentrer, trop fatiguée et frigorifiée. Les trois sœurs se rappelèrent toute leur vie de cette nuit et surtout de cette matinée, puisqu’elles subirent de grosses remontrances de leur parents.

Cet épisode ne se reproduit plus jamais. La petite dernière de la fratrie, combla ses parents, Merentha et Erik, mais toujours pas ses sœurs. De par ce rejet catégorique, cet éloignement forcé ainsi que la différence d’âge entre elles, Mérit eu une enfance amère et douloureuse. Elle eu toujours l’impression d’être de trop et d’être indésirable par elles. Mérit eu beaucoup de mal à vivre avec, souffrant et s’apitoyant d’avantage sur son sort chaque jour. D’ailleurs, elle pria de nombreuses années Maïane, avec ferveur, sans pour autant devenir une prêtresse à part entière (elle cessera et commencera à prier l'ensemble des Douze après avoir trouvé sa vocation).

Malgré ce mal être et cette rancœur grandissante, Mérit continua de vivre grâce à ses parents. Ces derniers étaient aussi présents pour leurs filles aînées que pour leur dernière. Ce sont eux qui lui apprirent à vivre, à ressentir, être à l’écoute et voir les signes de la forêt. Elle eu également droit aux bases d’entraînement d’auto-défense et à la même éducation qu’Harleen et Neerath. De cette façon, ils espéraient diminuer la solitude et la souffrance de Mérit dont ils avaient parfaitement conscience. Pour eux, Mérit était autant leur fille chérie qu’elles.

« Nature never did betray the heart that loved her »

Mérit avait beau être la fille d’un chasseur, elle n’en avait pas l'étoffe. Certes, il n’y avait pas meilleur qu’elle pour se repérer dans la nature, écouter, observer la forêt et anticiper les intempéries. En revanche, pour la chasse, le pistage et être une guerrière, c’était une bonne à rien. Mérit ne le niait pas. En plus, elle avait un sacré désavantage : la peur du sang qui coule. Une nouvelle fois, elle reçu une flopée de critiques de la part de ses sœurs qui continuaient de la maintenir à l’écart, encore plus maintenant qu’elle ne pouvait plus participer aux parties de chasse avec leur père. Mérit avait l'impression qu'en agissant ainsi, elles lui faisaient comprendre qu'elle était trop différente d'elles, d'eux et qu'elle n'était peut-être pas de la famille.

A cet instant de son adolescence, Mérit se sentie complètement abandonnée et aurait pu se noyer dans le désespoir, voir pire. Ce qui la sauva ? La volonté des dieux ne désirant pas sa mort. Ils avaient peut-être un avenir pour elle, car Mérit oublia toutes ses mornes et sombres pensées en découvrant son habilité en tant que guérisseuse. Domaine différent de la chasse, mais tout aussi important au sein de la baronnie. Dorénavant, la jeune fille avait un objectif et une passion qui lui correspondait à merveille. Elle avait enfin trouvée sa place parmi sa famille et leur peuple.
Certains chasseurs pensèrent qu’elle abandonnerait dès qu’elle verrait des blessures de guerre ou tout simplement du sang. Ils perdirent lourdement leur pari! Comment arrivait-elle à faire abstraction de sa peur ? Tout simplement, parce qu’elle n’avait pas peur lorsqu’elle soignait. Ce n’était point le sang d’un animal qui coulait (quoique les humains étaient souvent plus des animaux que les animaux eux-mêmes). Mérit les aidait, soulageait leurs maux, se sentait utile et sauvait des vies. Elle ne tuait pas. C’était une vision totalement différente et cette vocation lui sauva la vie.

« I’m not running away, I will feel the pain and stay, Even though I’m scared »

« Ma petite clochette ! »

« Papa, arrête. Tu m’embarrasses… »

« Oh, pardon. Ma Clochette est devenue une jeune femme maintenant, hein ? »

Erik aimait taquiner Mérit. C’était si simple et la voir rougir l’attendrissait à tel point qu’il ne pu s’empêcher d’ébouriffer affectueusement les cheveux dorés de sa fille lors de son 18ème anniversaire. Ses filles étaient grandes maintenant et il avait un peu de mal à ne plus les voir comme ses petites fifilles adorées, surtout Mérit qu’il sentait toujours fragile malgré son avancée en tant que guérisseuse. Elle était douée, mais il s’inquiétait de la distance qui régnait toujours entre ses filles. Ne plus la voir tous les jours allait lui manquer aussi. En effet, Mérit avait décidé de vivre dans la forêt Thornewood plutôt que dans leur fief à Blackthorne. Elle lui avait déjà expliqué qu’elle s’y sentait plus sereine, sans oublier de lui sortir tout l’argumentaire "c’est plus simple pour se fournir en ingrédients". Il n’y croyait pas du tout. Néanmoins, Erik ne l’empêcha pas de continuer sa route de la façon qu'elle l'entendait. Par contre, il était hors de question qu’il laisse sa fille sans défense. Il lui offrit donc un petit poignard nommé « Courage ».

Les jours qui suivirent, ni Erik ni personne dans toute la baronnie pensa que la première personne qui quitterait leur monde serait Neerath Ravran. Ce fut un coup terrible pour tout le monde dans la région. Pour Mérit également. Malgré toute sa rancœur et tout ce qu’elle avait subi durant son enfance, elle ne voulait pas la mort de sa sœur aînée. Il ne fallait pas qu’elle se mente à elle-même… Bon nombre de fois elle avait souhaité et prié Maïane pour que ses sœurs meurent et qu’elle devienne fille unique. Mais elle n'était qu'une enfant et elle souffrait tellement… Elle n’avait pas vraiment voulu que ça arrive, sauf que c’était fait maintenant. Etait-ce de sa faute ? Maïane avait-elle exaucé ses prières après tant d’années ou était-ce une punition pour ne plus la prier autant qu'avant? Elle l'ignorait, mais depuis cette tragique mort, tout changea. Surtout les comportements d'Harleen et de Mérit. Cette dernière dévorait par la culpabilité ne réussit pas à se rapprocher d’Harleen qui était devenait très froide. Les rôles étaient inversés, s’en était presque ironique !

Un jour où son énième tentative de rapprochement échoua, Mérit chercha du réconfort là où elle en avait toujours trouvé : dans la forêt. Perdue dans ses pensées, rongée par la culpabilité et encore perturbée par la perte de sa sœur aînée, Mérit déambula sans but, faisant abstraction de la danse végétation qui l’entourait. Elle n’avait aucunement conscience du lieu vers lequel elle se dirigeait jusqu’à qu’elle soit prise soudainement d’une violente douleur à la tête. Elle poussa un cri et tomba à genoux sur le sol, tenant fermement sa tête entre ses mains. Des images fusèrent alors dans son esprit. Certaines trop rapides pour que Mérit distingue quoique se soit, d’autres d’une extrême lenteur. Mérit voyait et vivait la traque de ses sœurs par des hommes ouestriens. Neerath protégeant Harleen. La flèche en plein coeur. Le corps de sa soeur par terre, inerte… Mérit eu du mal, mais elle dû bien se rendre à l’évidence qu’elle venait d'avoir une sorte de vision. Une vision du passé. Impuissante, Mérit n'avait rien pu faire à part être spectatrice de la scène. Elle ne put ni voir ni reconnaître l’assassin de Neerath et puis tout ceci était trop frais et trop nouveau pour qu’elle réussisse à en tirer quoique se soit d’utile. Encore moins dans son état : faible, tremblante, en pleurs et encore plus chamboulée que lorsqu’elle entra dans la forêt. D’ailleurs, Mérit ne réussit pas à se relever et à rentrer chez elle. Ce fut Fendar, alerté par son cri, qui la trouva et la ramena sans poser de questions.

Au fil des mois, Mérit assimila doucement tout ce qui était arrivé. Son Don ne cessait de s’enclencher alors qu’avant la mort de sa sœur, elle n’avait rien, du moins en étant éveillée… Elle n'y avait jamais prêtée attention. Ce don était plutôt une malédiction qui l’éloignait encore plus des autres. A plusieurs reprises, elle avait eu droit à d’autres images rien qu’en touchant un homme blessé ou lorsqu’on effleurait à peine son épaule. A partir de là, Mérit n’accorda que très rarement le privilège du contact rapproché de crainte de devenir folle ou qu’on la considère comme telle. Mérit ne révéla son secret à personne. Pourtant, nombre d’occasions se présentèrent pour qu’elle se confie à son père, à Fendar ou même à Harleen, mais Mérit manqua toujours de courage, de volonté ou de confiance. Elle n’avait pas peur de ne pas être crue, car elle savait pertinemment qui lui suffirait de raconter sa première vision à Harleen pour qu’elle la croie sur parole... Néanmoins, Mérit ne fit rien et tenta de reprendre sa vie normale de guérisseuse. Puisqu’elle avait décidé de garder tout cela secret, Mérit allait devoir se débrouiller, comprendre et apprendre seule.

« You’ll never be brave if you don’t get hurt.
You’ll never learn if you don’t make mistakes.
You’ll never be successful if you don’t encounter failure. »


Ces derniers mois, Mérit soignait et cachait un mage blessé activement recherché par l'ordre des inquisiteurs. Son nom était Edwin et il contrôlait plus ou moins les éléments.

Cette rencontre lui permis de constater qu’elle était loin d’être la seule à ne pas savoir contrôler ses dons. Même si elle n’y connaissait pas grand chose en magie, Mérit supposait que ses visions appartenaient à une magie beaucoup plus aléatoire et instable que celle d’Edwin. Peut-être même qu’elle était incontrôlable… Pour le savoir, Mérit aurait besoin d’en discuter. Dans l’idéal, trouver quelqu’un qui pourrait l’aider à appréhender, gérer et bien vivre avec ce don ? Car pour le moment, Mérit ne pouvait pas dire qu’elle s’en sortait bien seule. Peut-être devrait-elle même en parler à Edwin ? Ce n'était peut-être pas prudent, car elle le connaissait à peine, mais elle a confiance en lui et vice versa. En plus, Mérit éprouvait d'étranges choses en sa présence, il l'attirait comme un aimant et son corps ne lui répondait plus lorsque ses yeux chocolat pailletés de feu la fixaient. Seulement, la seule fois où il l'avait accidentellement touché, elle rêva d'un monde à feu et à sang. A quoi correspondait cette vision ? Une attaque des ouestriens ? Mérit n’en avait aucune idée, mais c’était suffisant pour éveiller son sixième sens. Celui-ci lui insuffler clairement qu’après le départ d’Edwin, elle devrait quitter Thornewood. Pour où ? Retrouver les siens, vivants en grande partie à Blackthorne, ou voir d’autres horizons en tant que guérisseuse. Mérit ignorait ce que les Douze leur réservaient, mais elle était persuadée d’une chose : si elle devait se rapprocher d’Harleen, c’était maintenant ou jamais, avant que quelque chose arrive.







_________________

It is in the still silence of nature
where one will find true bliss
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
▲ DANS MA SACOCHE:
▲ CAPACITES:
▲ DISPONIBILITE RP: 2/4
Voir le profil de l'utilisateur
▲ MESSAGES : 584
▲ POINTS D'INFLUENCE : 126
▲ ÂGE : On ne demande pas l'âge d'une dame !
▲ RACE : Elfe
▲ STATUT SOCIAL : Noble
▲ LIEU : Julatsa
▲ METIER OU OCCUPATION : Mage Ensorceleuse
▲ ALLEGEANCE : Les Cités Collegiales
▲ AVATAR & CREDITS : Emilia Clarke - Zuz'
▲ MULTICOMPTES : Le badass Aodhan
MessageRe: Mérit Ravran 30/7/2016, 20:41
Bienvenue jolie Mérit :waii:
Bon courage pour la rédaction de ta fiche et n'hésite pas si tu as des questions surtout Smile
Voici ton cookie de bienvenue :cookie:

_________________
« Ma fille, ma douce Ciryial, tu grandis tellement vite et j'aimerais te garder auprès de moi, mais l'Appel ne se trompe pas, tu es prête à embrasser ton destin »
♣ ♠   CIRYIAL NEL LLYÜWEN ♠ ♣
STORY OF MY LIFE - FRIENDS & FOES
© Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageRe: Mérit Ravran 30/7/2016, 21:55
Jolie guérisseuse, à mon tour de te souhaiter la bienvenue sur ta fiche - j'ai hâte de pouvoir la lire coeur
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
▲ DANS MA SACOCHE:
▲ CAPACITES:
▲ DISPONIBILITE RP: OPEN ♥
Voir le profil de l'utilisateur http://thesongofravens.forumactif.org/t128-les-clochettes-des-bois-merit-ravran#bottom http://thesongofravens.forumactif.org/t108-merit-ravran
▲ MESSAGES : 245
▲ POINTS D'INFLUENCE : 57
▲ ÂGE : 19 ans
▲ RACE : Humain
▲ STATUT SOCIAL : Noble
▲ LIEU : Baronnie Ravran, Forêt Thornewood
▲ METIER OU OCCUPATION : Guérisseuse
▲ ALLEGEANCE : Le Culte des Douze
▲ AVATAR & CREDITS : Imogen Poots ©freschamp
▲ MULTICOMPTES : Nyecia la Flamboyante
MessageRe: Mérit Ravran 30/7/2016, 22:05
* dévore le cookie :waii: *

Merci à toutes les deux! *o*

Je m'y attelle dès que je rentre chez moi la semaine prochaine, promis!

_________________

It is in the still silence of nature
where one will find true bliss
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageRe: Mérit Ravran 31/7/2016, 10:48
Bien que tu traînailles depuis un peu de temps sur le forum j'ai l'occasion de te souhaiter la bienvenue Very Happy

Donc bienvenue xD

Bon courage pour ta fiche Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageRe: Mérit Ravran 31/7/2016, 11:09
Bienvenue officiellement petit eucalyptus !

N'hésite pas si t'as des questions et bon courage pour ta fiche ! coeur
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
▲ DANS MA SACOCHE:
▲ CAPACITES:
▲ DISPONIBILITE RP: OPEN ♥
Voir le profil de l'utilisateur http://thesongofravens.forumactif.org/t128-les-clochettes-des-bois-merit-ravran#bottom http://thesongofravens.forumactif.org/t108-merit-ravran
▲ MESSAGES : 245
▲ POINTS D'INFLUENCE : 57
▲ ÂGE : 19 ans
▲ RACE : Humain
▲ STATUT SOCIAL : Noble
▲ LIEU : Baronnie Ravran, Forêt Thornewood
▲ METIER OU OCCUPATION : Guérisseuse
▲ ALLEGEANCE : Le Culte des Douze
▲ AVATAR & CREDITS : Imogen Poots ©freschamp
▲ MULTICOMPTES : Nyecia la Flamboyante
MessageRe: Mérit Ravran 3/8/2016, 17:15
Petit eucalyptus :waii: J'aime ce surnom coeur xd

Merci pour votre bienvenue et désolée si je traînaille, mais j'avance petit à petit. Il ne me manque plus que l'histoire pompom J'espère que pour le moment ça convient.


_________________

It is in the still silence of nature
where one will find true bliss
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageRe: Mérit Ravran 5/8/2016, 20:23

Félicitations !






On a beaucoup apprécié lire ta fiche ! Tu as très bien cerné le personnage et ton histoire est très agréable à lire. ^^
Te voila validée ! Déjà, tu peux admirer ta magnifique couleur et aller te la péter sur la CB, ensuite tu peux aller poster une fiche de liens afin que nos petits membres puissent tisser des liens avec toi. Tu pourras aussi jeter un coup d'oeil aux quêtes disponibles pour ton allégeance. Sinon tu peux également flooder tel un malpropre et perdre du temps en bonne et due forme. Pense à remplir les champs de ton profil et, surtout, amuse-toi bien ! :3

Le staff de TSOR. coeur
Revenir en haut Aller en bas
Mérit Ravran
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Song of Ravens-
Sauter vers: